Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 12 juin 2018 06:00

L’Education nationale recrute par concours : 740 000 candidats pour 8 586 postes disponibles

Écrit par Meriem Kaci
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Plus de 740 000 candidats de niveau universitaire participeront, aujourd’hui, à un nouveau concours organisé par le ministère de l’Education nationale destiné à pourvoir 8 586 postes pédagogiques et administratifs. C’est ce qu’a indiqué hier Kamal Hamadou, directeur chargé de la formation au sein du ministère.


Ce concours, organisé par l’Office national des examens et concours (Onec), se déroulera en toute «transparence», rassure M. Hamadou. Il précise que cette institution veille au bon déroulement de tous les examens nationaux pour assurer l’égalité des chances aux candidats. Cette opération permettra un recrutement qui viendra pallier le manque de personnel dû aux départs massifs en retraite anticipée des enseignants. A ce propos, ce responsable, qui intervenait sur les ondes de la Radio nationale, Chaîne III, a indiqué qu’il reste à «combler 49 000 postes d’enseignants du primaire et 7 000 autres dans différentes spécialités». Il a rappelé que la qualité de l’école algérienne passe par la formation des enseignants et aussi par celle des inspecteurs de l’éducation, qui sont chargés d’une mission d’importance nationale. C’est pourquoi, a-t-il ajouté, le département de Nouria Benghebrit donne de l’importance à la formation des enseignants et leur accompagnement continu.
C’est aussi dans ce sens que le ministère a déjà programmé une formation pour les nouvelles recrues, notamment les enseignants du cycle primaire, pour que ces derniers puissent accomplir leur tâche de manière satisfaisante. En effet, 80% d’entre eux, compte tenu des profils pour lesquels ils auront été retenus, bénéficieront de sessions de formation, qu’ils soient appelés à occuper un poste d’enseignant d’arabe, de tamazight ou de français. Ils suivront une année de formation pédagogique préparatoire. «Ces nouveaux enseignants suivront à partir du mois de juillet une formation pédagogique préparatoire, qu’ils poursuivront durant les périodes de vacances scolaires d’hiver et de printemps», a fait savoir M. Hamadi, précisant que cette formation sera sanctionnée par une «soutenance de thèse ou mémoire et d’examens». Le même responsable au niveau du ministère n’omet pas de souligner que ces recrues, sortant des universités, ont un «niveau académique appréciable». Ces formations ne touchent pas uniquement les nouveaux enseignants mais aussi les anciens, pris en charge également durant toute leur carrière professionnelle. «L’enseignant qu’il soit nouveau ou ancien est pris en charge dans le cadre de ce qu’on appelle une formation en cours d’emploi, au profit de l’ensemble des enseignants», a-t-il indiqué, précisant encore que les cours de formation seront dispensés au sein des instituts de technologie de l’éducation.
La ministre, selon l’invité de la Chaîne III, accorde une importance particulière à la formation. «Nous avons récupéré plus de 28 instituts répartis sur le territoire national. Notre objectif, pour le moment, est d’avoir au moins un institut au niveau de chaque wilaya», a soutenu le directeur chargé de la formation au ministère de l’Education.n

Dernière modification le mardi, 12 juin 2018 03:18

Laissez un commentaire