Les afftontements qui se sont déroulés hier soir à Oued Rhiou (Relizane) ont causé la mort de trois personnes et 14 blessés, dont un grave, a précisé le procureur de la République près du tribunal de la localité (voir copoe du communiqué en dessous).

La même source indique que tout avait commencé après une collusion entre une véhicule de la police et un vélo moteur dont le conducteur, un adolescent de 15 ans, est mort sur place. Son accompagnateur à été gravement blessé. Le procureur de la République a indiqué que les deux autres morts l’ont été suite à une tentative d’occupation du commissariat par des manifestants

A rappeler que le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah-Eddine Dahmoune, a ordonné l’envoi d’une commission d’enquête de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour « déterminer les tenants et aboutissants » de l’incident survenu dans la commune de Oued Rhiou dans la wilaya de Relizane,. Dans un communiqué dont « Reporters » a une copie. « Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire déplore profondément le regrettable incident survenu dans la commune de Oued Rhiou dans la wilaya de Relizane, et présente ses sincères condoléances aux familles des victimes« , a précise la même source, ajoutant que le ministre a ordonné « l‘envoi d’une commission d’enquête de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour enquêter sur les tenants et aboutissants et déterminer les responsabilités conformément à la loi et aux mesures qui seront prises par la justice » dans cette affaire. Le ministre de l’Intérieur a, par ailleurs, appelé à la retenue et à la sagesse en attendant les résultats des enquêtes diligentées par les services de sécurité et les juridictions compétentes au niveau de cette commune, a souligné la même source.

Une émeute a éclaté, dans la nuit de mercredi à jeudi, devant le siège de la sûreté de Daïra de la ville de Oued Rhiou, qui s’est soldée par la mort de deux jeunes, 14 blessés et la destruction d’équipements publics à proximité de la Sûreté de Daïra, notamment la devanture de la Banque de l’Agriculture et du développement rural (BADR) et le Distributeur automatique de billets (DAB) du bureau d’Algérie Poste

Plus de détails dans nos prochaines éditions