La première promotion d’agents d’entretien et de protection des foggaras (système d’irrigation traditionnel) a achevé sa formation hier à Adrar. une cérémonie a été organisée à cette occasion en marge des portes ouvertes sur le secteur de l’enseignement et de la formation professionnels.
Composé de 17 éléments, cette promotion a bénéficié, durant un semestre au centre de la formation professionnelle de Timi, de cours théoriques et pratiques assurés par des formateurs et des spécialistes locaux pour acquérir une formation et des connaissances leur permettant de bien gérer et protéger ce système hydrique traditionnel ancestral, a indiqué le directeur de l’observatoire des foggaras d’Adrar (OFA), Youcef Boutedara.
L’opération permettra d’impliquer ces jeunes qualifiés, dans les efforts d’entretien et de réhabilitation du système des foggaras répandes à travers le territoire de la wilaya d’Adrar, en les faisant bénéficier de l’accompagnement par les organismes et des dispositifs de soutien à l’emploi pour monter leurs propres microentreprises.
Les portes ouvertes, abritées par la maison de la culture d’Adrar à l’initiative de la direction de l’enseignement et de la formation professionnels (DEFP) visent la vulgarisation des opportunités de formation et de qualification mises à la disposition des jeunes et susceptibles de répondre aux besoins du marché local de l’emploi et de consolider le développement.
Le centre de la formation de la commune de Sali (Sud d’Adrar) entend élargir les perspectives de formation dans différents segments du développement local, dont l’agriculture saharienne et les services. Intervenant en marge de cette manifestation d’information, le directeur du centre, Naim Bouslim, a indiqué que cet établissement s’emploie également à offrir des postes de formation et de qualification dans les activités liées aux hydrocarbures, à travers des démarches de coordination avec les entités intervenant dans le secteur de l’énergie établies dans la région en vue d’accueillir et d’encadrer les jeunes apprentis.
Mises sur pied la veille de l’ouverture de la nouvelle rentrée de formation, ces portes ouvertes ont drainé un large public, notamment les jeunes, de divers niveaux d’instruction, venus découvrir les opportunités de formation offertes, notamment dans les domaines de l’agriculture et des services liées aux hydrocarbures et aux énergies renouvelables. n