La wilaya de Mila a enregistré son plus lourd bilan d’incendies de forêts de ces dix dernières années avec plus de 564 hectares de couvert végétal détruits par les flammes au cours l’été 2019, a-t-on appris mercredi auprès de la Conservation des forêts. «Un total 16 départs de feu ont été enregistrés dans la wilaya de Mila entre le 1er juin et le 28 août de cette année consumant 319 hectares de forêts, 60 hectares de broussailles et 184 hectares de maquis», a précisé à l’APS, la responsable du bureau des incendies et des maladies parasitaires à la Conservation des forêts, Manel Henniche. Les communes les plus affectées par ces sinistres sont El Rouached, Sidi Merouane, Ferdjioua, Terai Bainan et Chelghoum Laid, a souligné la même source. «Même si le bilan final des incendies de l’année en cours ne sera établi qu’à la fin du mois d’octobre, les dégâts enregistrés jusqu’ici sont déjà fortement supérieurs à ceux de l’année dernière où 56,25 hectares de forêts ont été détruits par un total de 16 incendies s’étant déclenchés dans 6 communes différentes», a-t-elle affirmé. Selon la même source une enquête est actuellement menée par les services de la Conservation des forêts de la wilaya de Mila afin de déterminer la nature de ces incendies. Celle-ci a pour le moment démontré que deux départs de feux sont dus à une masse électrique et à un défaut d’installation dans une exploitation agricole jouxtant la forêt, a-t-on noté. n