Les collecteurs de lait de vache et des éleveurs de bovins se sont regroupés, jeudi, devant le siège de la laiterie Tessala de Sidi Bel Abbès, pour manifester leur mécontentement quant au refus des responsables de ladite unité de recevoir leur produit.

Le responsable de l’unité de transformation de lait leur a fait savoir que leur lait cru a été jeté à cause de la présence d’un antibiotique dans le produit. Ils apprennent aussi du responsable de la laiterie que toutes les quantités de lait cru seront soumises à une analyse microbienne. Les collecteurs diront céder leur lait à 38 DA le litre, alors que le contrat stipule que le litre coute 40 DA, ont-ils soutenu, ajoutant qu’ils ne sont pas responsables de la qualité du lait qu’ils collectent chez les éleveurs des vaches laitières. Leur mission est de collecter le lait cru pour le livrer aux unités de transformation, indiquent-ils, une profession qu’ils exercent depuis des années et actuellement ils ont peur de la perdre et déclarer faillite. De plus, la décision ne sera pas sans conséquence sur la production laitière, déplorent-ils. Les éleveurs et collecteurs de lait de vache réclament, entre autres, le payement des crédits de 8 mois et de leur trouver une solution au problème. Pour sa part, le directeur de la laiterie Tessala précisera que le lait contenait un antibiotique et dira que toutes les quantités de lait feront dorénavant l’objet d’analyses physico-chimiques, pour fabriquer un lait en sachet de qualité aux consommateurs et préserver leur santé. Il indiquera que des mesures ont été prises depuis des mois, notamment la sensibilisation des collecteurs quant à la qualité du lait à acheter chez les éleveurs. « Nos biologistes sont mobilisés pour analyser le lait dans l’intérêt de laiterie, des collecteurs du lait et aussi du citoyen. »