De son propre aveu, Cristiano Ronaldo a connu une saison 2018-2019 compliquée. Sur le plan professionnel avec l’élimination de la Juventus dès les quarts de finale de la Ligue des champions face à l’Ajax, mais surtout sur le plan personnel suite à l’accusation de viol dont il a été l’objet. «2018 a été l’année la plus difficile sur le plan personnel», a même confié le joueur portugais dans un entretien diffusé mardi soir par la chaîne de télévision TVI.
«Quand les gens mettent en cause ton honneur, cela blesse. Cela blesse beaucoup principalement parce que j’ai une grande famille, une épouse et un enfant intelligent qui comprend beaucoup de choses», a-t-il ajouté. «C’est une affaire sur laquelle je ne suis pas à l’aise pour m’exprimer. Mais une fois de plus, mon innocence a été prouvée. Cela me rend fier», a-t-il affirmé. La justice américaine a décidé en juillet dernier de ne pas inculper pour viol le footballeur portugais, faute de preuves.
Une ancienne mannequin américaine, Kathryn Mayorga, 35 ans, a accusé le quintuple Ballon d’or de l’avoir violée en 2009 dans une chambre d’hôtel de Las Vegas. L’ancienne star de Manchester United et du Real Madrid, qui joue actuellement à la Juventus Turin, a toujours nié ces allégations.
Le 13 juin 2009, la plaignante avait appelé la police de Las Vegas pour dénoncer un viol, mais avait refusé d’identifier son agresseur. Le dossier avait alors été refermé. En 2010, elle avait passé un accord au civil avec Cristiano Ronaldo à ce sujet. En août 2018, elle avait repris contact avec la police de Las Vegas en demandant la réouverture de son dossier et avait accusé pour la première fois le footballeur.