Un comité national pour la libération des détenus  verra le jour, lundi à Alger,  a-t-on appris auprès des initiateurs.  

Le comité sera composé d’avocats membres du collectif de la défense des détenus, des familles des détenus, de militants politiques d’opposition, de militants associatifs et des droits de l’Homme, de syndicalistes, de journalistes, universitaires, étudiants et toutes les bonnes volontés, de toutes les wilayas du pays, précise-t-on de mêmes sources.

Le comité  aura pour mission principale d’assurer « la solidarité avec et entre les familles de tous les détenus d’opinion et politiques sans aucune exception, comme il se chargera aussi d’informer l’opinion publique nationale et internationale sur l’état des détenus, pris en otages, et actions à mener pour leur libération».

Il sera aussi doté, en matière d’organisation, de trois  commissions à savoir : juridique, solidarité et communication.