« L’objectif primordial du groupe Gica demeure la diversification des productions, l’exportation et l’écoute attentive des clients. Dans ce sillage, la manifestation des portes ouvertes d’Oum El Bouaghi demeure la 5e caravane organisée à travers une vingtaine de wilayas destinée à l’écoute des clients et le rapprochement auprès de la clientèle », avait déclaré la représentante du directeur général de Gica, dimanche à la maison de la culture Nouar-Boubekeur, à l’ouverture de la manifestation « Portes ouvertes » sur la cimenterie de Sigus.

Le coup d’envoi de la manifestation organisée par la direction générale de la cimenterie de Sigus a été donné par le chef de l’Exécutif en présence des responsables et élus locaux, des opérateurs économiques, des bâtisseurs et autres clients potentiels. Les péripéties et les diverses étapes de fonctionnement de l’unité et le processus moderne de fabrication du ciment gris en sac et en vrac ont fait à l’occasion l’objet d’une projection vidéo. Dotée d’un investissement global de 51,2 milliards, la cimenterie de Sigus (40 kilomètres à l’ouest du chef-lieu de wilaya) accorde un intérêt particulier à la formation pour laquelle une enveloppe financière de l’ordre de 450 millions DA a été débloquée pour assurer le perfectionnement et la mise à niveau des travailleurs. D’une production globale annuelle de 2 millions de tonnes de ciment, l’unité, qui constitue la 13e cimenterie du Groupe industriel des ciments d’Algérie (GICA) entrée partiellement en production au premier semestre 2019, est dotée des dernières technologies répondant aux normes environnementales, écologiques et de sécurité les plus rigoureuses, selon son directeur général. Intervenant pour l’occasion, le chef de l’Exécutif de la wilaya a insisté sur la nécessité de réflexion pour la diversification des activités de la cimenterie pour la production d’autres matériaux et la garantie du complexe. Tout en mettant en exergue l’atteinte de la production nationale de ciment à 20 millions de tonnes/an en 2020, le chef de l’Exécutif souligna la nécessité d’orienter les efforts vers l’exportation pour épargner les devises destinées auparavant à l’importation. Le directeur général de la cimenterie de Sigus fera part de l’essai de l’unité de développer ses activités, notamment dans l’exploitation minière, à l’exemple du marbre à Guelma, afin de diversifier ses ressources. S’agissant de la durée de vie des gisements, celui du calcaire de Djebel Fortas dépasse les 150 ans alors que celui de l’argile dépasse les 200 ans, devait affirmer la même source. Il importe de rappeler que la cimenterie de Sigus, qui s’étend sur une superficie de 570 ha, emploie 450 travailleurs entre cadres, maîtrise et exécutants et est conçue pour une production annuelle de 2 millions de tonnes/an, soit 6 000 tonnes/jour. Ayant entamé la production au 3e trimestre 2019 avec une capacité de
2 000 tonnes/jour, elle dispose de 2 points de vente, Zone d’activité et de dépôt du chef-lieu de wilaya et la Zone industrielle de Aïn Beïda. Enfin, en réponse à la préoccupation d’un intervenant quant à l’utilisation des énergies renouvelables et la co- incinération pour la valorisation de certains types de déchets, tels ménagers, huiles usagers, pneumatiques et autres, le Directeur général de la cimenterie fera part de la concrétisation de l’éclairage public à l’énergie solaire sur une distance de 7 kilomètres, des équipements de technologie récente non énergivores permettant un gain de 30 à 40% d’énergie , la dotation de l’unité de tissu filtre de la nouvelle technologie destiné à ne pas produire de poussières. n