L’initiative du Forum civil pour le changement (FCPC), qui consiste à proposer des personnalités pour mener le dialogue en vue d’une sortie de crise, ne semble toujours pas susciter d’intérêt auprès des formations politiques, même après les déclarations de son président quant aux contacts et concertations informels avec la présidence et l’institution militaire, avec tout ce que cela peut suggérer comme lecture et sous-entendus.

Que ce soit au niveau du pôle des «Forces du changement» ou de celui des «Forces de l’Alternative démocratique» qui, eux-mêmes, travaillent pour le même objectif, à savoir proposer des solutions de sortie de crise, l’appréciation est la même : «Le président du FCPC peut entreprendre l’initiative qu’il veut. Il peut proposer ce qu’il veut», disent-ils. Même si le président du FCPC, Abderrahmane Arar, a fait des révélations qui peuvent sembler importantes aux yeux de certains, pour la classe politique, «cela n’a aucune valeur, politiquement parlant».
Les partis ne semblent donc pas faire cas des déclarations de Arar qui a fait savoir, avant-hier dimanche, que «le dialogue entre le pouvoir politique et les personnalités proposées par le FCPC est engagé», qualifiant cela d’«étape informelle destinée à préparer le terrain aux négociations officielles». Il a même assuré que «les contacts sont établis à tous les niveaux», en citant «la présidence de la République et l’institution militaire». La classe politique estime que «les déclarations de Arar n’engagent que lui». «Nous ne pouvons pas commenter ce que dit le président du FCPC. En tant que partis politiques, nous ne commentons que les déclarations ou les communiqués officiels. Arar est un représentant de la société civile qui parle de contacts et de concertations informels…, ce qu’il a dit n’engage que sa personne, nous n’avons absolument rien à commenter là-dessus», estime-t-on au niveau des «Forces de l’alternative démocratique» qui ont lancé, au début de cette semaine, un appel à tous ceux qui se reconnaîssent dans leur initiative de «pacte pour une véritable transition politique» de les rejoindre pour participer à la convention qu’elles organisent pour le 31 août prochain.
Du côté de l’autre pôle, les «Forces du changement», qui a fait, lui aussi, une proposition de sortie de crise à travers ce qu’on appelle la «plateforme de Aïn Benian», le constat est sans appel. «M. Arar peut s’offrir l’économie de faire des déclarations. C’est un militant du RND. Nous préférons commenter des déclarations officielles, avec des communiqués officiels, émanant de la présidence de la République ou de l’institution militaire. Mais l’armée ayant fait savoir qu’elle ne prendrait pas part au dialogue, nous commenterons donc quand la présidence fera des déclarations», nous a-t-on affirmé. «En outre, aucune discussion ne sera entamée avant la constitution de la commission qui sera chargée du dialogue», estime notre interlocuteur. «Je suppose qu’au FCPC ils ont entendu parler de quelques personnalités qui ont été contactées par la présidence pour mener le dialogue et qu’ils les ont utilisées dans leur liste en ajoutant quelques autres. Il semble donc qu’ils ont sauté sur cette occasion en diffusant le communiqué, après avoir ajouté des noms de personnalités qui ont déjà circulé sur les réseaux sociaux». «C’est dire que rien n’est clair et que le président du FCPC a raison quand il dit que le travail ou les contacts se font dans «l’informel»… Et nous, en tant que partis politiques, nous ne commentons ni n’accordons d’intérêt à l’informel, surtout quand ce genre de déclarations émane de personnes qui se disent de la société civile, alors qu’elles sont militantes au sein de partis politiques ayant mené le pays vers la catastrophe dans laquelle il se trouve aujourd’hui», selon notre interlocuteur. Au niveau des «Forces du changement», on souhaite, par ailleurs, que «la commission qui sera chargée officiellement du dialogue voie le jour très prochainement pour permettre au pays de sortir, à son tour, très vite de la crise dans laquelle il se débat depuis le 22 février dernier».