Le Front de libération nationale (FLN) tiendra une session ordinaire de son comité central, demain jeudi, au Centre international des conférences.

A l’ordre du jour, figure l’examen des rapports des commissions permanentes du parti, à l’instar de celles inhérentes aux cadres, aux finances, aux jeunes ainsi que celle chargée des études perspectives. Mais pas seulement. Cette première session ordinaire du CC, succédant à l’élection de Mohamed Djemai à la tête du parti, aura également pour ordre du jour de valider la composante du nouveau bureau politique (BP). Selon les textes du parti, le secrétaire général a la prérogative de proposer les membres du BP mais, il revient aux membres du comité central de les valider. Selon des sources proches du parti, la composante du BP sera formée de 19 membres lesquels devraient satisfaire avant tout à l’équilibre régional. « Le FLN est présent dans les 48 wilayas, il faut que les 19 membres du BP soient réellement représentatifs de l’ensemble des régions du pays », explique un membre du comité central. Toutefois, aucun nom n’est avancé pour l’heure comme membre de cette instance, considérée comme le véritable exécutif du FLN. Mais selon nos sources, il s’agira de membres du CC proches de l’actuel secrétaire général du parti et de ses fidèles, à l’instar du président du groupe parlementaire Khaled Bouriah, ou encore, Fodil Saadedine l’ancien chef de Cabinet de Ould Abbès. Il faut dire que la nomination d’un nouveau bureau politique constituera une autre étape de la consolidation de l’hégémonie de Djemai et de son équipe sur le parti pour tourner définitivement la page de Ould Abbès. Par ailleurs, il sera tout autant question à l’occasion du CC de l’examen d’autres questions politiques, en tête desquelles le dialogue national. Mohamed Djemai, dans une déclaration à l’APS, a souligné que la réunion du CC « verra l’examen de la vision du parti vis-à-vis du processus du dialogue national ». Dans ce cadre, il est utile de noter que Djemai réitérera son soutien et celui du FLN à toute démarche de dialogue et de sortie de crise initiée par Gaïd Salah. Mais avant le CC de jeudi, le secrétaire général du parti réunit, aujourd’hui, à l’hôtel Ryad les mouhafed du parti.
Cette rencontre aura pour finalité de déblayer le terrain à la rencontre du CC. Aussi, le 7 août prochain, il est question d’une rencontre regroupant les cadres Ouest du parti à Oran. A l’ordre du jour, figurera notamment l’examen de la feuille de route relative à la prochaine Présidentielle. D’autres rencontres du secrétaire général du parti dans d’autres wilayas seront également annoncées ultérieurement. La multiplicité de ces sorties signifie que l’état-major du FLN, à sa tête Djemai, a transcendé la déception née de la perte de la présidence de l’Assemblée populaire nationale. Le parti, qui trônait en effet depuis des décennies à la tête de l’APN, l’a perdu en faveur d’un député de l’opposition islamiste après une lutte acharnée qui a provoqué plus de scissions parmi ses rangs. Et pour cause, contrairement aux autres partis ayant désigné un seul candidat à la présidence de l’APN, le FLN s’est distingué par une multitude de candidatures dont son secrétaire général. Et en dépit de la majorité dont il bénéficiait, le FLN n’a pas réussi à conserver la présidence de l’APN dont il s’enorgueillissait en permanence.<