Comme dans les autres régions du pays, la wilaya d’Oum El Bouaghi n’a pas manqué à l’appel pour fêter l’exploit des poulains de Djamel Belmadi dans la ferveur, la joie et l’allégresse. C’est ainsi après le stress vécu depuis la concrétisation du seul but de la victoire, les citoyens du chef-lieu de wilaya et des autres agglomérations ont exprimé leur joie dans un véritable délire durant presque toute la nuit de vendredi. Youyous, klaxons, baroud et pétards ont jailli de tous les coins de la ville accompagnés d’interminables cortèges de véhicules aux couleurs de l’emblème national juste après le coup de sifflet final de l’arbitre camerounais, qui avait soulevé l’ire des supporters des Fennecs durant toute l’empoignade.
Cette seconde concrétisation méritée des Fennecs après 29 ans d’attente (trophée remportée avec feu Kermali Abdelhamid en 1990, au stade 5-Juillet, vient en effet renforcer l’ambiance de joie, la fierté et le courage des Algériens en cette période cruciale de Hirak, se poursuivant pour la concrétisation d’une Algérie démocratique où règnera la justice et le droit. Enfin, comme à l’accoutumée, l’esplanade Zabana du chef-lieu de wilaya, à proximité du siège de la Cnas, lieu symbolique et privilégié pour le rassemblement chaque vendredi lors de la fin du Hirak, drapée des couleurs nationales a été au rendez-vous pour unir les manifestants dans une ambiance festive mêlé aux cris, danses et chants dédiés aux Fennecs.
K. M.