L’histoire du onze national dans cette CAN égyptienne est manifestement celle d’un outsider qui finit champion sans laisser de place à la moindre contestation. Un parcours parfait durant lequel les coéquipiers de Bennacer ont surclassé tous leurs adversaires, y compris ceux qui étaient redoutés.

Pourtant, avant le début de cette phase finale de la CAN 2019, l’Algérie était simplement considérée comme un outsider. Une posture qui s’est avérée très favorable pour le sélectionneur des Verts Djamel Belmadi qui ont été épargnés par la pression qui aurait constitué un lourd fardeau sur une jeune équipe à court d’expériences des grands rendez-vous footballistiques.
Les Verts ont débuté le tournoi avec une belle victoire contre le Kenya (2-0). Mais, les fans des Verts attendaient des matchs contre des sélections dites de « gros calibres » pour juger leur sélection. Le deuxième match contre le Sénégal tomba à pic. Là, Belmadi et ses joueurs ont montré leur savoir-faire en battant les Lions de la Terranga (1-0). Ce fut un match «référence», les fans des Verts commencent à croire en la sélection pour aller le plus loin possible dans cette CAN.
Par la suite, c’est la Tanzanie qui arrive. Mais, là Belmadi change pas moins de 9 sur les 11 titulaires. C’est la confirmation que Belmadi possède pratiquement deux équipes et que l’espoir d’aller jusqu’au bout est bel et bien permis.
La fin du premier tour, l’Algérie est élue meilleure équipe de cette première phase de cette première CAN à 24 nations.
Au classement des attaques, l’Algérie est première avec le Mali avec 6 buts, suivis de la Côte d’Ivoire, Sénégal, Egypte et Madagascar
(5 buts).
Au classement des défenseurs, l’Algérie partage la première place avec l’Egypte, le Cameroun et le Maroc avec zéro but concédé. L’Algérie est par contre première à la différence de buts +6 devant l’Egypte +5 et le Mali ainsi que le Sénégal +4. Au classement des buteurs, Ounas partage la première place avec 10 autres joueurs avec 2 buts marqués pour chacun.
D’autre part, ce premier tour, a enregistré quelques surprises. Ainsi, Madagascar a réussi à terminer en tête de son groupe pour sa première apparition en phase finale et l’Ouganda a fait mieux que rivaliser avec l’Egypte ou la RD Congo pour rallier les huitièmes de finale.
Après ce premier tour, les « spécialistes » ont placé l’Algérie en favorite avec l’Egypte, le Maroc et à un degré moindre le Sénégal et la Côte d’Ivoire. Mais, à l’issue de ce tour, trois de ses cinq équipes sont restées : l’Algérie, le Sénégal et la Côte d’Ivoire.
Le Maroc est éliminé à la surprise générale par le Bénin aux tirs au but (1-1, 1-4) alors que l’Egypte a été éliminée par l’Afrique du Sud à quelques minutes de la fin du temps réglementaire (1-0). Un véritable drame pour le football égyptien.
Pendant ce temps, l’Algérie bat tranquillement la Guinée (3-0) et termine cette phase des huitièmes de finale en tête du classement avec 4 victoires, 9 buts marqués et aucun encaissé.
En quart de finale, les Verts ont vraiment souffert avant de venir à bout des coriaces ivoiriens après la fatidique séance des tirs au but.
Les Fennecs, impériaux depuis le début de la CAN, ont dû se battre jusqu’au bout du suspense pour venir à bout de la Côte d’Ivoire (1-1, 4 tirs au but à 3).
Le Sénégal a battu le Bénin (1-0 pour se retrouver en demi-finale tout comme la Tunisie qui a battu les Malgaches (3-0) alors que le Nigéria a battu l’Afrique du sud sur le fil (2-1).
Par la suite, les Verts éliminent le Nigéria en demi-finale suite à un coup franc dans le temps additionnel de Mahrez (2-1), au moment où le Sénégal bat difficilement la Tunisie lors des prolongations grâce à un but signé Dylan Brown contre son camp (100’).
Et enfin en finale, les Verts bien coachés par Belmadi ont pris le meilleur sur le Sénégal grâce à un but signé Bounedjah au début de la partie. Belmadi et ses joueurs ont difficilement gardé ce maigre avantage au score jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre camerounais.
L’Algérie a donc bien mérité cette CAN 2019 au vu du parcours sans faute et surtout avec un football bien convaincant et une solidarité remarquable entre les joueurs.
L’Algérie fête ce trophée 2019 alors que le Cameroun vient de recevoir le drapeau de la CAF des mains de l’Egypte, marquant la fin de la 32e édition et l’entame du parcours menant à la 33e édition, Cameroun-2021 qui verra les Verts remettre en jeu leur titre. Avec l’ambition de le préserver… n