La ville de Taghit est devenue ces derniers jours la capitale du tourisme thérapeutique. En effet, cette région touristique du sud du pays connaît, depuis le début du mois de juillet, un flux important de personnes souffrant de plusieurs pathologies, telles que le rhumatisme, l’arthrose, les lombalgies, les douleurs musculaires et autres allergies, venant des villes côtières du pays et de l’étranger, pour se soigner par le sable fin et doré du grand Erg occidental.

Selon les habitants de cette région du sud du pays, le sable doré de Taghit jouit d’une grande réputation quant à ses vertus thérapeutiques. Le bain de sable offre beaucoup d’avantages pour la santé, particulièrement dans le traitement de certains problèmes articulaires, certaines maladies de la peau et faciliterait l’élimination des toxines. Les patients choisissent les mois de juillet et août, car ces périodes sont idéales pour le bain de sable. Le principe du bain de sable consiste à creuser un trou dans la pente de la dune, à la mesure de la taille du patient, à une profondeur ne dépassant pas 20 cm. Le trou reste ouvert pendant une demi-heure afin d’absorber une quantité importante de chaleur. Après, le malade s’y allonge sur le dos pendant 5 à 20 mn selon le cas. Cette durée dépend entièrement de l’état de santé de la personne, mais plus on passe du temps dans le bain, plus ses effets sont décuplés. Il est ensuite recouvert de sable à l’exception de la tête. L’air circulant entre les grains de sable va transférer la chaleur reçue par les rayons du soleil. Ces derniers emmagasinés dans le sable sont restitués à la personne bien au-delà de sa peau pour désintoxiquer le corps et faire fondre la graisse. A la sortie du bain de sable, le corps est trempé de sueur. On enveloppe aussitôt le patient dans une couverture bien chaude, lui permettant ainsi d’éliminer toutes ses toxines et de se refroidir tout en se reposant une heure. Après le bain de sable, les habitants de Taghit offrent aux malades un thé, puis une soupe chaude.
Après avoir pris une douche chaude, les patients ont droit à un massage à la graisse de chameau. Cette pratique traditionnelle n’est pratiquée que sur autorisation médicale, en juillet et août, pendant une semaine par an, à raison d’un bain de sable par jour, et est déconseillée pour les personnes trop âgées, hypertendues et à la majorité des malades chroniques, tels que les insuffisants rénaux ou souffrant de complications cardiovasculaires, des asthmatiques et des diabétiques. Contacté, un membre actif de la société civile nous a déclaré que cette daira qui regroupe plusieurs sites touristiques d’une rare beauté peut proposer toute l’année des activités touristiques variées. En effet, Taghit l’enchanteresse a tous les atouts pour offrir un tourisme quatre saisons qui attirera plus de visiteurs. Il suffit de diversifier les types de tourisme (religieux, sportif, culturel, écologique) et laisser l’initiative aux habitants de cette localité.
R. R.