Le match de la soirée Algérie – Nigéria sera dirigé par un certain Bakary Gassama. L’arbitre gambien dirigera son second match seulement dans la Coupe d’Afrique de nations 2019 (21 juin – 19 juillet). A son actif dans le tournoi égyptien, il ne compte qu’une seule rencontre. Il s’agit du duel entre le Madagascar et… le Nigéria disputé le 30 juin dernier à Alexandrie et soldé par un retentissant succès (2/0) des Malgaches pour l’une des sensations de la 32e édition. Pour revenir au referee de ce rendez-vous décisif, on notera qu’il sera épaulé par El Hadji Malick Samba (Sénégal) et Seydou Tiama (Burkina Faso). Le quatrième arbitre sera Sud-Africain. Il s’agit de Victor Gomes. Pour les superstitieux, il faut savoir que celui qui a officié lors de 6 des 7 dernières finales de Champions League CAF n’est pas un porte-bonheur pour l’EN. Sur les 4 fois où il a arbitré les « Fennecs » dans des matches importants, ces derniers se sont inclinés à trois reprises dont une dernière à Lagos contre le… Nigéria (3/1). C’était pour le compte de l’ultime tour éliminatoire pour la Coupe du  Monde 2018 en Russie.

Pièces à conviction
Loin de cette malédiction, on y ajoutera ses prestations qui riment souvent avec les polémiques et les contestations. L’homme en noir de 40 ans était au sifflet de la finale « retour » de LDC africaine 2019 entre l’ES Tunis et le WA Casablanca. Une confrontation qui n’était pas allée à son terme à cause d’un dispositif de vidéo assistance (VAR) défaillant. Aussi, il était dans la camionnette du VAR lorsque l’arbitre algérien Abid-Charef  a été suspendu par la Confédération africaine de football (CAF) pour mauvaise prestation. La version qui nous était parvenue est que Gassama n’avait pas montré l’intégralité de la séquence litigieuse (agression avant le penalty) suite à laquelle notre compatriote avait été suspendu par l’instance confédérale. De belles pièces à conviction qui n’ont pas, pour autant, mené à la sanction de Gassama alors que les Grisha (Egypte), Sikazwe (Zambie) sont tous passés à la trappe. Par ailleurs, on notera que ce referee a été désigné au sifflet de trois matchs du Nigéria à l’occasion des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Deux contre le Cameroun et une contre l’Algérie. Tous soldés par une victoire des « Green Eagles ». Coïncidence ?