«Ce n’est pas Alain Giresse contre Aliou Cissé, c’est la Tunisie contre le Sénégal», a assuré le sélectionneur des Lions de la Teranga Aliou Cissé, avant d’affronter, aujourd’hui en demi-finale de la CAN, celui qu’il a remplacé en 2015. Les joueurs et staff technique de la sélection sénégalaise de football croient dur comme fer à une consécration finale dans cette CAN-2019 pour mettre fin à cette histoire d’être à chaque fois favoris, mais jamais le Trophée continental n’a rejoint Dakar. Aujourd’hui, la sélection drivée par l’ex-international, Aliou Cissé, doit d’abord vaincre la sélection tunisienne en demi-finale pour espérer ensuite disputer la finale. Or, il se trouve que la sélection tunisienne qui n’a réussi à enregistrer sa premier victoire dans cette CAN que lors des quarts de finale face à la bonne sélection malgache qu’elle a étrillée 3-0, veut prouver dans cette demi-finale qu’elle est bel et bien favorite en puissance. Pour le moment tout marche bien pour Cissé. Les Lions de la Teranga assurent juste le service minimum dans les matches à élimination directes. En effet, ils se sont d’abord débarrassé de l’Ouganda en huitièmes de finale (0-1) puis ils ont également écarté le Bénin (1-0) pour s’offrir une place dans le dernier carré De son côté, la Tunisie a connu un parcours saccadé pour se hisser jusqu’à ces demi-finales. En effet, les Aigles de Carthage n’ont pas remporté le moindre match lors de leur phase de poule et ont été successivement accrochés par l’Angola (1-1), le Mali (1-1) et la Mauritanie (0-0). Malgré leurs 3 petits points, les hommes d’Alain Giresse ont décroché la 2e place de leur poule derrière le Mali et se sont qualifiés pour les huitièmes de finale. Opposés au Ghana, ils ont obtenu un nouveau match nul avant de se qualifier lors d’une séance de tirs aux buts (1-1, 5-4 tab). Et ce n’est qu’en quarts de finale, qu’ils ont enfin réussi à remporter leur premier match dans ce tournoi et ont mis fin à la belle aventure de Madagascar (3-0). 
Des individualités
Côté sénégalais, Cissé se base surtout sur Sadio Mané est en pleine forme. Mané s’est bien illustré sur les 4 derniers buts de son équipe avec 3 réalisations et une passé décisive. A ses côtés, on retrouve notamment les Rennais Sarr et Niang et le défenseur du Barça Wagué Parrmi les autres têtes bien connues et qui pourront faire la différence ce dimanche face aux Tunisiens, on retrouve le milieu Gueye (Everton) ainsi que le Bordelais Sabaly. Il ne faut pas aussi oublier le gardien Mendy (Reims). Du côté de la Tunisie, on retrouve des joueurs évoluant en France à savoir l’excellent Wahbi Kahzri ainsi que le technicien dijonnais Naïm Sliti, dernier buteur contre Madagascar jeudi soir. Le sélectionneur français de la Tunisie, Alain Giresse pourrait également compter sur les Niçois Hassen et Srarfi ainsi que les Montpelliérains Skhiri. En conférence de presse, Alain Giresse avait déclaré «je ne vais pas répondre aux critiques. Les critiques ? Je ne vais pas répondre, nous sommes en demi-finales. Le Sénégal est une très grosse équipe, différente des autres, mais nous serons prêts.», s’est contenté d’indiquer le responsable technique de la Tunisie. De son côté Aliou Cissé a déclaré que «nous connaissons cette équipe qui est bien organisée autour de deux systèmes de jeu, le 4-3-3 et le 4-2-3-1», a-t-il expliqué précisant qu’elle dispose de talents individuels très intéressants avec Whabi Khazri, Youssef Msakni entre autres.  
«C’est une équipe pour laquelle, nous avons beaucoup de respect, elle fait partie des grands d’Afrique», a déclaré le technicien sénégalais préférant toutefois se concentrer sur son équipe.  «On a beaucoup progressé ces derniers temps, l’équipe a gagné en qualité et en expérience et nous savons l’attente du peuple par rapport à ce match de dimanche», a conclu le responsable technique du Sénégal.
En tous les cas le match s’annonce ouvert à tous les pronostics.n