La conférence-débat que devait animer le Dr Soufiane Djilali, président « Jil Jadid » vendredi à Oum El Bouaghi a été, selon un communiqué du parti, « tout bonnement empêchée par les services de police ». « Pressions, intimidations et menaces contre les militants et cadres de Jil Jadid, les responsables de l’association Aurès Macomades et même le propriétaire de l’espace ou devait se dérouler l’événement ont été les armes choisies pour faire échouer cette rencontre entre Soufiane Djilali et citoyens de la wilaya de Oum El Bouaghi. » a indiqué la même source.

Nous présentons nos excuses aux citoyens qui se sont déplacés en grand nombre pour débattre de l’avenir du pays ainsi à nos amis journalistes qui ont fait le déplacement pour cet événement citoyen.