Un crime dont a été victime un quadragénaire a secoué, dans la nuit de mardi à mercredi, le paisible village Bordj Djaffar, relevant de la daïra de Sidi Benyoub, dans la wilaya de Sidi Bel Abbès.
La victime, un retraité de l’Armée nationale populaire, père de deux enfants, a reçu trois coups de couteau au niveau du thorax et a été évacué vers le Centre hospitalo-universitaire Abdelkader-Hassani, où il a rendu l’âme.
Selon les éléments d’informations, la victime, de retour le soir chez elle, avait rencontré son voisin devant la porte de son domicile et déclenché une dispute avec lui et après un échange de coups de poing, la rixe a pris une grave tournure. Son antagoniste lui inflige trois coups de couteau au thorax, le laissant gisant dans son sang en prenant la fuite.
Le présumé tueur, âgé de 65 ans, a été arrêté par les éléments de la Gendarmerie nationale.N. B.

Un quadragénaire retrouvé pendu dans la forêt Touaita
Les éléments de la Protection civile de Sidi Bel Abbès sont intervenus, mercredi dernier, pour transférer à la morgue de l’hôpital Dahmani-Slimane, du quartier Sidi Djilali, le cadavre d’un quadragénaire qui s’est donné la mort par pendaison.
Le dénommé M. M. âgé de 40 ans, père de trois enfants, taxieur, a été retrouvé dans la forêt du village Touaita, relevant de la daïra de Sidi Lahcen, pendu à un arbre. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité avec son entourage familial pour déterminer les circonstances l’ayant conduit à mettre un terme à ses jours.
Selon les éléments d’informations, le suicidaire avait été victime de vol d’un cambriolage en son absence. Les malfaiteurs avaient ligoté sa conjointe et ses enfants et lui ont volé une forte somme d’argent. Il a déposé plainte contre un individu qu’il a suspecté, sauf que ce dernier a été libéré par les services de sécurité pour manque de preuves, ce qui l’aurait conduit au suicide.N. B.