Dans son discours, le chef d’état-major de l’ANP a appelé à la fédération des efforts pour aller vers l’organisation des élections présidentielles. Rappelant « la constance » des positions de l’institution militaire vis-à-vis du mouvement populaire, Ahmed Gaïd Salah a insisté que celle-ci vise « à trouver les solutions constitutionnelles à cette crise politique ». Cet intérêt requiert nécessairement, selon lui, « la fédération des efforts de tous les hommes de bonne volonté parmi les enfants de l’Algérie et la mobilisation de leurs déterminations afin de préparer de manière effective et sérieuse la tenue des prochaines élections présidentielles, dans les plus brefs délais ». Ce qui passera par « l’adoption de la voie du dialogue national serein et constructif auquel ont fait appel les bonnes initiatives avec leurs contenus réalistes et raisonnables », a ajouté Gaïd Salah, apportant ainsi un soutien franc à « l’approche raisonnable et sensée » de Abdelkader Bensalah, déclinée dans son dernier discours à la nation. « Autant que nous encourageons et soutenons son contenu, nous considérons sa démarche comme une des étapes importantes à franchir sur la voie de la résolution appropriée de cette crise politique que traverse le pays », a fait savoir le général de corps d’armée, expliquant qu’aux yeux de l’ANP, les prochaines élections présidentielles « sont le premier fruit constitutionnel et légal de ces solutions ». H.M.