La première journée des quarts de finale s’annonce indécise aujourd’hui avec deux rencontres au menu où tout reste possible. Seul le Sénégal toujours favori au sacre final paraît légèrement en pole position pour passer l’écueil du Benin. Mais il faut bien convenir que cette CAN aura été une véritable hécatombe pour les grandes équipes et les surprises pourraient bien se poursuivre. En face le Benin après avoir pu effacer le Maroc, grand favori dans cette CAN, ne devrait plus avoir de complexes et devrait crânement jouer ses chances pour créer l’exploit. Sur 90 minutes toutes les possibilités sont désormais permises pour réussir l’exploit d’être dans le dernier carré. Le Sénégal de Sadio Mané reste certes une formation solide mais n’en cache pas moins certaines lacunes que le rusé sélectionneur du des Ecureuils Michel Dussuyer aura déjà noté sur son calepin. Dans le stade du 30 Juin au Caire le Sénégal aura à juste titre l’occasion de passer en demie finale et annoncer littéralement ses ambitions pour le sacre africain.     

Les Bafana Bafana défient les Super Eagles
Le Nigéria aura fort à faire face aux surprenants sud-africains qui ont à leur tableau de chasse l’élimination, excusez du peu, du pays organisateur l’Egypte en l’occurrence. Les Bafana Bafana voudraient allègrement continuer dans leur lancée, clouer au pilori un autre grand africain et confirmer de la sorte la bonne forme actuelle de cette équipe au football so british. Le Nigeria qui a surclassé le tenant du titre camerounais rêve déjà d’une fin heureuse dans cette CAN. Avec une équipe capable du meilleur comme du pire le Franco-Allemand Gernot Rohr auteur d’une seconde mi-temps particulièrement habile face aux Lions indomptable a probablement concocté la recette idéale pour déjouer ces Sud-Africains intrépides. Comme prévu l’arbitrage par le VAR devrait être activé à partir de ces quarts de finale, ce qui ajoutera, c’est devenu désormais coutumier, à l’intensité. Les arbitres seront à l’évidence mis à rude épreuve. Au Cairo Stadium cette confrontation atypique devrait donner libre cours à deux formations pratiquant un football fait de générosité et allant vers l’avant. Du spectacle en perspective. Cette rencontre nous intéressera particulièrement, le gagnant de cette confrontation rencontrera en demie finale le vainqueur de Algérie-Cote d’Ivoire.