Avec le nouvel «exploit» des Malgaches qui ont éliminé les joueurs de la République démocratique du Congo aux tirs au but (2-2, 4 tab 2), à Alexandrie, cette CAN 2019 est bel et bien caractérisée par les nombreuses «surprises». Des équipes dites «petites» écartent des «favoris» en puissance. Cette situation fait bien jaser les responsables de la CAF qui ont décidé d’appliquer l’augmentation du nombre des pays participant de 16 à 24 sélections dès cette année 2019 en terre égyptienne. Justement, l’argument de ces responsables qui ont suivi ceux de la Fifa arguent ce changement pour permettre à d’autres sélections dites «petites» d’avoir des chances de participer à ce genre de compétitions internationales.
Sur le terrain cette CAN 2019 qui se poursuivra en Egypte jusqu’au 19 juillet prochain a donné lieu à plusieurs surprises créées par ces «petites équipes» face à ces «éternels» favoris en puissance. La première surprise de cette CAN a été réalisée par cette «novice» sélection malgache qui enregistre sa première participation à une CAN en battant l’une des équipes favorites lors de la phase des poules à savoir le Nigéria (2-0). Les Zébus du Français Nicolas Dupuis ont étonné tout le monde en terminant premiers de leur poule, devant le Nigeria, qu’ils ont même battu (2-0). Et c’est pourquoi ils ont rencontré l’un des meilleurs troisièmes à savoir la République démocratique du Congo en huitièmes de finales. Et ce fut alors un nouvel exploit de Madagascar qui rentre dans l’histoire de la Coupe d’Afrique des nations par la grande porte en se retrouvant en quart de finale ! Ainsi et pour le premier quart de leur histoire, les Malgaches affronteront le vainqueur du match devant opposer, hier, au moment où on mettait sous presse le Ghana à la Tunisie. Par la suite, c’est le Bénin qui réalise l’exploit d’éliminer le Maroc durant cette même étape des huitièmes de finale. Le Bénin a réalisé l’exploit de se qualifier pour le premier quart de finale de la CAN de son histoire et ce, toujours sans avoir gagné le moindre match ! Les Écureuils, réduits à 10, sont venus à bout de Marocains pourtant largement dominateurs dans le jeu, les poussant jusqu’à une éprouvante séance de tirs au but (1-1, 4 t.a.b. à 1). Sans franchement bien jouer, le Bénin a donc réussi l’exploit d’accéder aux quarts de finale, où il affrontera le Sénégal, vainqueur de l’Ouganda. Quant au Maroc d’Hervé Renard, il sort par la petite porte, sans avoir jamais vraiment convaincu dans cette CAN, où il faisait pourtant partie des favoris.