Les étudiants de l’institut des sciences économiques, des sciences de gestion et des sciences commerciales du centre universitaire Abdelhafid Boussouf de Mila ont boycotté jeudi les contrôles de deuxième semestre pour protester contre «les sujets de certains modules» dont les questions n’auraient pas, selon eux, «pris en compte la situation instable vécue par le centre.» «Les étudiants n’ont pas eu droit à des cours normaux durant le second semestre en raison du mouvement de contestation des enseignants qui avait duré près de trois mois nécessitant le recours à des cours imprimés ces quelques dernières semaines», a expliqué à l’APS un des étudiants protestataires qui a estimé que cette situation «n’a pas été prise en considération par certains enseignants.»
Selon un autre étudiant, les sujets ont été «très difficiles» et «incompatibles avec les cours donnés» provoquant ainsi cette réaction des étudiants. Pour le chargé de communication à l’administration du centre universitaire, Mahmoud Boulasbaa, «les sujets de certains modules ont présenté une certaine incompatibilité avec les cours donnés et n’ont pas tenu compte de la conjoncture exceptionnelle» qu’avait connu le centre et qui a affecté le déroulement des cours. Selon le même cadre, l’administration a rencontré les représentants des étudiants et il a été convenu de «calmer la situation, de renoncer au boycott et de passer les contrôles restant comme programmés à partir de dimanche».
(APS)