Le concours international de breakdance «Red Bull Bc One» est de retour pour une nouvelle édition exceptionnelle en Algérie. Cet évènement tant attendu par les amateurs et amoureux de breakdance se tient à Alger, depuis hier, à La Rotonde (Arika), pour un premier round des qualifications. Les danseurs sélectionnés lors de cette journée seront, aujourd’hui, à la Salle Ibn Zeydoun pour disputer la finale nationale, afin d’arracher une place à la finale mondiale qui se déroulera le 9 novembre prochain à Mumbai, en Inde, annoncent les organisateurs dans un communiqué de presse.

La grande nouveauté de cette année est la participation féminine des «B-girls », une première mondiale mais aussi en Algérie. «La 16e édition du Red Bull BC One sera marquée par la présence féminine et verra deux champions se qualifier pour la finale mondiale à Mumbai. Un B-boy et une B-girl représenteront l’Algérie en Inde face aux meilleurs danseurs du monde », affirme la même source. Les danseurs et danseuses de tous horizons peuvent s’inscrire gratuitement et participer à la plus grande compétition de breakdance au monde. Le jury qui désignera le vainqueur est composé de Lilou (Ali Ramdani) double champion du monde du « Red Bull BC One » avec plus de 20 ans de carrière derrière lui. Danseur, acteur et chorégraphe notamment pour Madonna. Lilou sera accompagné du champion du monde en titre « Lil’Zoo » qui revient pour la seconde année consécutive en Algérie, et pour la première fois cette année une « B-girl », allias, Sarah Bee, fait aussi partie du jury. Cette année marque la 16e édition de la plus grande compétition de breakdance au monde. Chaque année, des milliers de danseurs participent aux finales nationales et les gagnants se rendent à la finale du «Red Bull BC One World », à laquelle 16 danseurs et 16 danseuses participent. Cette année, la finale mondiale a déjà sa date et son lieu de rendez-vous, qui sera le 9 novembre à Mumbai, en Inde. «Red Bull BC One» est la plus grande compétition en « un contre un », (1 Vs 1) des B-Boys et B-Girls au monde. Chaque année, des milliers de danseurs du monde entier se disputent une chance de représenter leur pays à la finale mondiale. Seize B-Boys et seize B-Girls obtiennent le droit de participer à une battle (bataille) sans merci sur la scène du Red Bull BC, mais un seul sera couronné champion.
B-Boying / B-Girling, ou breakdance, est un style de danse qui a pris naissance dans les rues de New York à la fin des années 1970. C’est l’un des quatre piliers de la culture hip hop avec le DJing, le MCing et le Graffiti Art.
Au fil des ans, la breakdance est devenue une scène riche et dynamique avec des communautés actives qui s’étendent aux quatre coins du monde. Chaque année, les meilleurs danseurs et « crews » (groupes) continuent de repousser les limites du breakdance, le transformant en une forme d’art unique.