Les Verts auront une belle occasion d’enchaîner une troisième victoire en phases de poules, demain face à la Tanzanie au stade Al-Salam (20h00 algérienne). Au même moment, et dans l’autre match de la troisième dernière journée, le Sénégal et le Kenya, s’affrontent dans une «finale» pour décrocher la deuxième place qualificative aux 1/8es de finale, et éviter les calculs des quatre meilleurs troisièmes. Et il faut reconnaître que la Tanzanie n’a pas montré le football qu’on attendait de ses joueurs dont la vedette de la sélection Mbwana Samatta qui évolue à Genk en Belgique, sans oublier le sociétaire de la JS Saoura, Thomas Ulimwengu et son autre coéquipiers, local Aishi Manula (Simba/Tanzanie). Deux défaites consécutives contre le Sénégal et le Kenya et c’est l’élimination pure des Taifas Stars de la Tanzanie qui joueront demain face aux Verts de Djamel Belmadi un match, sans enjeu pour eux. Sauf, s’ils veulent saisir l’occasion contre cette équipe algérienne qui affiche ses grandes ambitions après avoir battu le Kenya (2-0) puis le Sénégal (1-0) pour sauver l’honneur dans cette CAN.

Les deux visages des Taifas stars
D’ailleurs, il est utile de noter que les joueurs du coach Amunike ont montré deux visages différents entre le premier match contre le Sénégal et le second contre le Kenya.
Face aux Sénégalais, favoris en puissance de cette CAN, les Taifas stars ont joué avec un excès de prudence. Par contre, et après leur défaite logique face aux Lions de la Teranga, le défenseur G. Kamagi et ses compatriotes ont sorti le grand jeu allant jusqu’à ouvrir la marque. Puis une course poursuite s’ensuit entre eux et les Ougandais et c’est finalement l’Ouganda qui sortira vainqueur sur le score de (3-2).
La différence entre les deux formations s’est illustrée sur le terrain et c’est donc sans aucune pression que les joueurs d’Amunike défieront les Verts demain au stade d’Al Salam au Caire à partir de 20h00 (heure algérienne).
Après avoir été éliminés au premier tour lors de sa toute première participation à la CAN en 1980, la Tanzanie quitterait la CAN 2019 également au premier tour. Et il ne restera plus aux responsables tanzaniens que de tirer les enseignements qu’il faut dans cet « apprentissage » de la haute compétition pour revenir en force dans une des prochaines éditions. D’ailleurs, le coach nigérian de la Tanzanie Emmanuel Amunike a reconnu à l’issue de la deuxième défaite de son équipe face à l’Ouganda que « Nous manquons terriblement d’expérience, cela a pu être vérifié face au Kenya. Le plus important pour nous est d’avoir effectué notre retour à la CAN après 39 ans d’absence. Maintenant, nous allons tirer les enseignements une fois de retour en Tanzanie », a conclu le sélectionneur des Taifas stars, Emmanuel Amunike.