Trois millions de quintaux de céréales diverses (blé dur, blé tendre, orge), telles sont les prévisions sur lesquelles tablent les services de l’agriculture de la wilaya d’Oum El Bouaghi pour cette année agricole 2019. Ceci étant, la campagne « moissons –battages », lancée officiellement à la fin de la semaine précédente par le chef de l’exécutif, bat son plein à travers la wilaya en ces jours de canicule qui n’ont pas atténué les efforts déployés par les agriculteurs quant à moissonner leurs récoltes et assurer leur réception par les points de collecte des Coopératives de céréales et de légumes secs (CCLS) de la wilaya. Dans ce sillage, des dizaines de fellahs, vivant un véritable calvaire résultant de la non-réception de leur récolte par la Coopérative de céréales et légumes secs du chef-lieu de wilaya, au niveau de la Zone d’activité et de dépôt (ZAD) à la sortie est du chef-lieu de wilaya, ont exprimé leur colère envers cette dernière. Déplorant que les quantités de leur récolte, transportées à bord de camions et remorques tractées loués, ne soient pas réceptionnées rapidement par les services de la CCLS – dont certaines ont fait l’objet de réception après plus de 4 jours, les agriculteurs ont aussi exprimé leur crainte quant au risque de dégradation de leur récolte en cas de perturbations climatiques. La problématique de ces retards réside, selon des sources concordantes de la CCLS, dans le manque de main-d’œuvre saisonnière exacerbée par l’insuffisance des capacités de stockage. Cette situation a contraint, selon la même source, les services de la CCLS à faire appel à des moyens de transport extra wilaya pour faire transférer les récoltes vers les coopératives des wilayas voisines de Tébessa et Souk Ahras et ce après la production record concrétisée par la région. Enfin, il importe de rappeler que les capacités de stockage de la Coopérative de céréales et légumes secs de Aïn Mlila viennent d’être renforcées par la mise en service un nouveau silo d’une capacité de 30 000 quintaux au niveau de la bourgade de Taxa (est de Sigus, 40 km à l’ouest d’Oum El Bouaghi), et un silo similaire entrera en fonction à Rhia, une commune dépendant de la daïra de Meskiana (extrême est de la wilaya) lors de la prochaine campagne moissons-battages.