A travers l’ensemble des sept circonscriptions administratives, la campagne de vaccination de rappel des bovins, caprins, ovins, qui a commencé depuis le mois de mars dernier, a pris fin, ont indiqué le directeur de la DSA et le vétérinaire en chef, K. Benseghir et Chibani N.
Ainsi, jusqu’à ce jour, 23 599 bovins ont été vaccinés contre la fièvre aphteuse et 64 682 ovins et caprins contre la peste des petits ruminants (PPR). L’opération est prise en charge par pas moins de 37 vétérinaires auxquels tous les moyens ont été mis en place. La campagne, en dépit de nombreuses difficultés, a touché les coins les plus reculés de la wilaya. Une satisfaction générale est perceptible chez les nombreux éleveurs, selon Chibani Nasredine, inspecteur vétérinaire. Ce dernier a souligné la réception de 36 500 doses de vaccin destinées à la vaccination contre la fièvre aphteuse et 87 800 pour la peste des petits ruminants. Les vétérinaires engagés dans cette opération de grande envergure ont mené plusieurs fois des campagnes de sensibilisation au profit des éleveurs réticents. Bien que la campagne de 2018 a connu un franc succès grâce au renforcement de la DSA par 210 000 doses de vaccination anti-fièvre aphteuse et de la vaccination antirabique, les éleveurs ont perdu 2 048 bêtes et 17 petits ruminants. Pourtant, les doses réceptionnées par la direction des services agricole, soit 85 000 ont permis la vaccination 46 492 bovins contre la fièvre aphteuse et 26 655 autres contre la fièvre rabique. S’agissant de la première campagne, les vétérinaires engagés ont été renforcés de 20 000 doses de vaccin contre la fièvre aphteuse, 18 000 autres antirabique et 140 000 autres anti-claveleux qui ont permis de vacciner un total de 9 630 bovins contre la fièvre aphteuse auxquels s’ajoutent
9 335 autres, 107 733 ovins contre la clavelée et 15 572 bovins contre la fièvre aphteuse. 3 000 doses de vaccin anti-claveleux ont été envoyées vers la wilaya de Tébessa, alors que 1 500 autres ont été restituées. Le directeur de la DSA a souligné, en présence de l’inspecteur vétérinaire, que 1 500 autres ont été restituées et 1 550 doses de vaccin antirabique. La direction a au cours de cette opération perdu plusieurs autres flacons de vaccination car celui entamé ne peut être utilisé le lendemain. Ces flacons se trouvent encore au niveau du stock, ils ont été compensés par la direction de Souk Ahras du fait que les flacons congelés ne sont plus d’utilité.
Les éleveurs victimes de cette catastrophe seront indemnisés par l’Etat après avoir déposé leurs dossiers au niveau des commissions de daïra et de wilaya. Seulement les éleveurs doivent fournir quatre documents essentiels, à savoir des P-V de déclaration, de constat, d’incinération et de désinfection. Les éleveurs victimes après la fin du mois de février ne seront pas indemnisés.
M. B.