Le vice-président chargé de l’urbanisme à l’Assemblée populaire communale de Sétif, Hamza Belayat, d’obédience FLN, a déposé récemment sa démission, a-t-on appris de sources bien informées. Selon les informations en notre possession, la démission sera discutée lors de la prochaine session de l’Assemblée prévue avant la fin de cette semaine. Il convient de souligner que cette démission vient près de deux mois après l’installation de cet élu à ce poste très stratégique pour une ville aussi grande que Sétif. Selon les observateurs, cette démission va se répercuter négativement sur le bon déroulement des affaires de l’APC, voire le développement local de la capitale des Hauts-Plateaux. Il convient de souligner qu’à la mi-octobre de l’année passée le vice-président chargé de la culture, des sports et du mouvement associatif avait subitement démissionné de son poste. Les conflits entre les différents élus n’ont cessé depuis l’installation de l’APC. Dernièrement, de nombreux élus n’ont pas manqué de dénoncer la gestion unilatérale du premier responsable de l’APC avec son entourage restreint. Les membres de l’APC n’ont pas digéré la dernière sortie du président de l’Hôtel de ville qui n’a pas invité les vice-présidents à une réunion consacrée à la répartition du budget supplémentaire. Pis encore, ladite réunion a été présidée par un élu sans couleur politique. La division entre les élus locaux dans l’APC n’a pas été sans conséquence sur le cadre de vie des citoyens. En effet, les élus locaux ont montré leur limite dans la gestion des affaires de l’APC. Le cadre de vie des habitants ne cesse de se dégrader au fil du temps. Ainsi, le manque d’éclairage public se pose avec acuité dans plusieurs cités. Par ailleurs, l’opération de démoustication a été délaissée par l’APC laissant ainsi les citoyens face à ces insectes. n