Au moment où les journalistes de la presse privée attendent avec impatience l’application des réformes, avancées par le gouvernement dans le secteur de l’information, des responsables locaux dans la wilaya de Béchar ont sélectionné les organes de presse publique pour la couverture médiatique de la visite de la commission ministérielle du secteur du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale. Ces pratiques sont adoptées en dépit de la présence d’une quinzaine de représentants de la presse nationale, dans cette région du sud-ouest du pays. Ils ignorent que le droit à l’information est un droit fondamental de l’individu et de la collectivité de chercher à savoir et de faire savoir ce qui se passe dans la vie publique. Les informations détenues par les institutions sont publiques et ne peuvent être cachées que s’il existe des raisons légitimes de le faire, telles que le respect de la vie privée et les questions de sécurité.R. R.