Le Tribunal criminel près la Cour de Sidi Bel Abbès a condamné le dénommé M. S. à 3 ans de réclusion et une amende de 100 000 DA pour soutien et apologie à groupes terroristes armés et falsification de billets de banque. Le mis en cause a été arrêté en 2006 par les services de sécurité de Hamam Bouhadjar, dans la wilaya d’Aïn Témouchent, alors qu’il rentrait des Emirats, où il aurait rencontré le terroriste surnommé Abou El Fath à qui il avait remis la somme de 80 000 euros. Au cours de l’audience, l’accusé reconnaîtra avoir remis l’argent à Abou El Fath que lui avait donné Amirouche, sauf qu’il ignorait qu’il activait parmi un groupe terroriste. Son avocat a plaidé son acquittement de l’affaire de falsification de billets de banque, soulignant que son mandant travaillait aux Emirats lorsque l’affaire avait été déclenché. L’avocat du ministère public, qui avait interjeté un pourvoi en cassation, à la première peine de 2 ans de réclusion, a requis 5 ans de réclusion à l’encontre de l’accusé. Après délibérations, le mis en cause a été condamné à 3 ans de réclusion criminelle assortie d’une amende de 100 000 DA.
N. B.