Pour «atteinte à une institution régulière, à l’unité nationale et à un symbole de la souveraineté du pays», selon les griefs portés contre lui, le docteur K. C., du service de néphrologie à l’EPH Bouzidi à Bordj, a été arrêté par les services de police, qui l’ont présenté devant le procureur puis au juge instructeur qui a ordonné sa mise sous mandat de dépôt. Le présumé accusé a été arrêté suite à la publication dans son blog d’un étendard amazigh dans son bureau. M. A.