Le projet d’un méga complexe touristique, prévu initialement au nord de la ville de Bechar, va être délocalisé vers une autre région du Nord du pays, a-t-on appris dimanche auprès du promoteur de ce projet.

«Nous sommes en train d’effectuer les procédures administratives et techniques pour la délocalisation de notre projet vers une région du nord du pays et ce à cause des retards de plus de six (6) mois mis par l’administration locale pour nous délivrer le permis de construire», a précisé à l’APS, M. Mourad Touati. «Initialement les travaux de ce projet devaient être lancés en début de février 2019, mais les retards constatés dans la délivrance du permis de construire, nous ont incité à penser à la délocalisation de ce projet d’un cout global de 800 millions DA et devant générer aussi la création de 450 emplois permanents», a-t-il ajouté. «A la direction locale du secteur de la Construction et de l’Urbanisme, la première responsable, Melle Hafida Barbaoui, affirme que «le dossier de demande de permis de construire de ce projet, et après l’aval donné par l’ensemble des secteurs concernés, a été déposé à la wilaya pour signature par le premier responsable de cette institution locale». «A cause des retards accumulés dans la délivrance de ce document officiel, nous avons payé des pénalités très importantes à la société étrangère qui devait nous réaliser ce projet», soutient M. Touati qui regrette amèrement la délocalisation de son projet de Bechar vers une région du Nord du pays où, dit-il, «des facilités ont été accordées pour sa réalisation». «Ce projet, qui devait être réalisé sur une assiette foncière globale de 24 hectares, acquise auprès des domaines de l’Etat et qui a reçu l’aval des autorités locales et des instances chargées de la promotion et du développement de l’investissement, devait être concrétisé en deux phases, dont la première concernait son parc aquatique (55.786 m2 avec équipements de traitement et d’épuration des eaux), dont la réception était prévue en ce mois de juin», selon le promoteur. Des espaces de jeux aquatiques, à savoir six (6) pour les enfants et cinq (5) pour les adultes, étaient prévus au titre de ce méga projet, en plus d’un bloc administratif à deux étages sur une surface de 550 m2, un bloc d’accueil également à deux étages ayant une surface bâtie aussi de 550 m2, ainsi que deux restaurants de plus de 400 couverts chacun dont un dit «restaurant à thème» et d’un parking de plus de 620 automobiles, a-t-il expliqué. Un parc d’attraction, dont le manque est à souligner, était aussi prévu dans le cadre de ce projet. Cette installation, qui devait s’étaler sur une surface globale de 90.100 m2, est dotée, selon sa fiche technique, d’un grand nombre de commodités modernes, d’espaces et lieux de loisirs proposant diverses activités. Le projet prévoyait aussi la construction d’un hôtel de 120 chambres totalisant 240 lits, selon sa fiche technique. (aps)