Ahmed Malek est né le 6 mars 1932 à Bordj El Kiffan, Alger. Il était l’aîné de trois frères et une sœur. Très jeune, il commence à travailler dans des usines pour aider son père à subvenir aux besoins de la famille. La mère d’Ahmed Malek est morte quand il avait 12 ans. C’est à ce moment-là qu’il décida de devenir musicien. Après avoir terminé sa scolarité, il s’inscrivit au Conservatoire d’Alger. Très tôt, il fut reconnu par ses pairs et gagna de nombreux prix internationaux et nationaux. Le « Premier Prix des arts et des lettres de la composition », en 1972, la médaille d’or au « Panafrican Festival », en 1976, et le « Prix du mérite national pour la composition musicale », en 1987. Pendant plusieurs décennies, il fut chef de l’orchestre de la Télévision algérienne et représenta le pays à plusieurs évènements internationaux comme les expositions universelles du Japon, Canada, Cuba et Espagne.
Il s’est toujours considéré comme ambassadeur de la culture algérienne, voyageant à travers le monde pour représenter son pays d’origine. Plus tard, il a enseigné au Conservatoire d’Alger et fut le pionnier d’arrangements électro-acoustiques. A la fin des années 1990, sa santé commençait à se détériorer. Ahmed Malek meurt le 24 juillet 2008 chez lui à El Mouradia, Alger, à l’âge de 76 ans, en laissant deux filles Maya et Henya.