Rolling Stones s’apprêtaient vendredi à faire vibrer leurs fans à Chicago, premier retour sur scène après l’annonce du report de leur tournée nord-américaine il y a quelques mois suite à l’opération de Mick Jagger. Enveloppé dans un sweat-shirt foncé, guitare électrique en main, le mythique rockeur âgé de 75 ans a publié une vidéo de lui jouant quelques notes dans le stade vide dans lequel il devait électriser le public américain. «Bonjour Chicago! On a hâte de vous voir au Soldier Field plus tard aujourd’hui», le stade de l’équipe de football américain des Chicago Bears, a écrit le groupe britannique sur Twitter. Le coeur serré, les fans avaient appris fin mars le report de la tournée des Stones, formés en 1962, en raison de l’état de santé de Mick Jagger. Le chanteur avait, quelques jours plus tard, subi une opération du coeur réalisée avec succès. «Merci à tous pour vos messages de soutien, je me sens beaucoup mieux maintenant et en convalescence», avait tweeté début avril la rock star britannique, remerciant le personnel hospitalier pour «son magnifique travail». L’artiste à l’énergie débordante, connu, dans sa jeunesse, pour son amour de la fête, a huit enfants, cinq petits-enfants et une arrière-petite-fille. Et le septuagénaire continue, année après année, à assurer le show. La tournée actuelle des ennemis préférés des Beatles, initialement prévue d’avril à juin, verra les Rolling Stones jouer 17 fois en Amérique du Nord, et s’achèvera le 31 août à Miami.