Les citoyens et agriculteurs sinistrés des dernières intempéries ayant affecté Djanet et Illizi, recevront des aides financières «incessamment», a fait savoir, jeudi, le wali d’Illizi, Aïssa Boulahia, sans pour autant préciser l’échéance exacte de cette opération.
«Tous les sinistrés, citoyens et agriculteurs, ont été recensés aussi bien à Djanet qu’à Illizi et les aides financières décidées par le gouvernement à leur profit seront octroyées incessamment », a déclaré M. Boulahia en marge de l’arrivée, à l’aéroport de Djanet, de quatre cargos militaires chargés d’aides humanitaires destinées aux populations de la région libyenne de Ghat, également touchée par les inondations.
En attendant l’arrivée des aides financières au profit des sinistrés de cette région du Sud, le même responsable a souligné que 16 habitations menacées d’effondrement ont été recensées à Djanet et que leurs occupants relogés, alors les propriétaires de 17 autres, présentant des fissures, ont bénéficié d’aides financières. En exécution des mesures décidées par le gouvernement pour remédier aux conséquences de ces inondations, «l’entreprise Cosider a été chargée de la réhabilitation de la ville de Djanet et de la réalisation des projets de routes et d’ouvrages d’art », a-t-il ajouté. L’annonce faite par le wali d’Illizi intervient au lendemain d’un conseil interministériel, tenu dimanche dernier, présidé par le Premier ministre Noureddine Bedoui, consacré aux mesures à prendre au profit des citoyens de cette wilaya affectés par les récentes inondations. Parmi les décisions prises, l’octroi de 400 aides financières aux citoyens, dont les maisons ont été détruites par les crues, la démolition des habitations longeant les cours d’eau et le relogement de leurs habitants, en favorisant l’accès aux aides destinées à la construction de nouveaux logements.
Le Premier ministre avait décidé également le lancement d’une étude globale de protection de la ville de Djanet contre les risques d’inondations ainsi qu’une autre étude pour la réalisation de trois ouvrages d’art (viaducs) à l’entrée de la ville de Djanet, à Asahi et In Abarbar. Ces décisions portent aussi sur le réaménagement de tous les établissements et structures relevant du secteur de l’éducation nationale au niveau de toutes les communes concernées, la réhabilitation du tronçon de la RN 3 reliant Djanet à Bordj El Haouas, outre le lancement d’une étude et du suivi de l’aménagement de 6 oueds secondaires (Oued Ifri, Tassouine, Beni Ouskan, Aghoum, Tin Alkoum et Arkin) au niveau de Djanet.
Le chef du Gouvernement avait appelé à la prise en charge de l’opération de nettoiement et levée des amas et détritus des inondations, outre l’acquisition de camions de nettoiement, pompes, groupes électrogènes, et la levée du gel sur le programme d’amélioration urbaine au profit des vieux quartiers à travers la ville de Djanet.
A cet effet, le ministère de l’Energie a été chargé de l’installation de kits solaires au profit des agglomérations au niveau des régions du Sud pour la prise en charge des principaux besoins de leurs citoyens, outre la reprise des activités pastorales et agricoles. Par ailleurs, le Croissant-Rouge algérien (CRA) a acheminé une caravane de solidarité de 22 tonnes d’aides destinées aux sinistrés des fortes intempéries dans la wilaya d’Illizi, composées de 2 500 couvertures, vêtements, 350 kits alimentaires d’une valeur de 8 000 DA chacun, 60 000 bouteilles d’eau pour les habitants de Djanet ainsi que des ustensiles de cuisine.