Les stands des exposants activant dans l’industrie de l’agroalimentaire, l’électroménager et de l’électronique à la Foire internationale d’Alger, qui se tient au Palais des exposions des Pins-Maritimes (Safex/Algex) du 18 au 23 juin, n’ont pas désempli en cette seconde journée de la manifestation.
Des stands totalement envahis par des groupes de visiteurs, rendant ainsi la tâche difficile aux animateurs des lieux. Lors du passage de Reporters, les visiteurs, en consommateurs avisés, ont cherché à en savoir un peu plus sur la qualité des produits visés. Du côté de l’électroménager, les entreprises exposantes n’ont pas lésiné sur les moyens afin de rendre plus attractif leur espace d’exposition, allant même jusqu’à mettre en place des cuisines complètes. Des familles, accompagnées de leurs enfants, n’ont pas caché leur intérêt pour tel ou tel produit. C’est le cas de ce couple venu de Boumerdès, auquel Reporters a demandé ce qu’il pense des produits exposés.
« Sincèrement le niveau des produits exposés nous pousse à prendre la décision de renouveler quelques éléments de notre cuisine », nous a affirmé le couple.
Un autre couple, habitant Rouiba, approché pour nous donner son avis sur la production nationale, nous dira avoir constaté «de visu tout ce dont nos industriels versés dans la production de l’électroménager sont arrivés à produire». Soulignons que c’est surtout au stand de l’entreprise publique Eniem que les visiteurs se sont attardés le plus. Et pour cause, la présentation de toute la gamme de production de cette entreprise, dont il faut souligner qu’elle est arrivée à sortir de la situation de crise où elle s’était retrouvée pendant plusieurs années confrontée à la concurrence et un très lourd contentieux financier. Une ligne de crédit a été accordée par les pouvoirs publics afin qu’elle puisse renouveler son outil de production. Une stratégie qui a porté ses fruits au vu des produits qu’elle présente au grand public à l’occasion de cette FIA 2019. Ce qui n’a pas échappé aux visiteurs du stand. Du côté des stands exposant des télés plasma de dernière technologie, les avis récoltés convergent. Ahmed, cadre au ministère des Finances, nous a avoué être «sur le point d’acheter un téléviseur Led grand format. Ici j‘ai l’embarras du choix. Mais ce qui va me décider, ce sont les réponses à mes questions posées au responsable du stand». A propos de l’offre nationale en matière de téléviseurs, il estime que «les nombreuses marques qui sont sur le marché local sont une preuve que le produit local a acquis la confiance du consommateur, en plus qu’en matière de prix il y en a pour toutes les bourses ». Concernant les stands de l’agroalimentaire, là aussi, les exposants ont eu du mal à contenir la foule de visiteurs. C’est surtout le cas là où sont organisées des démonstrations par des professionnels de la cuisson. Certains exposants, convaincus que rien ne vaut des séances de dégustation pour pousser le consommateur à adopter tel ou tel fromage, sauce, jus ou ingrédients entrant dans la composition d’un plat. Mais, c’est du côté des stands exposants des plats congelés et ustensiles de cuisson que la curiosité des visiteurs était beaucoup plus visible.
Pour cette enseignante de lycée à la retraite, abordée à la sortie du pavillon qui abrite le secteur de l’agroalimentaire, avec dans ses mains des produits qu’elle venait d’acheter, « notre industrie agroalimentaire m’étonne de plus en plus par la variété de sa production et sa qualité qui ne souffrent d’aucun doute.
Mais ce qui a le plus retenu mon attention c’est l’exposition d’huile extra vierge, conditionnée dans des bouteilles de très haut design. Tout ce qu’il y a de plus attrayant pour se décider à en acheter ».
à travers le satisfecit des consommateurs sur le niveau de qualité des produits des filières industrielles citées plus haut, on peut avancer que nos industriels sont en mesure d’envisager à exporter pour peu que toutes les parties prenantes jouent le jeu. «C’est là toute la problématique sur laquelle il faudra se pencher sérieusement si l’on veut réellement augmenter nos volumes d’exportation hors hydrocarbures », nous ont indiqué nos interlocuteurs, responsables de stands à la FIA 2019.<