Une tentative d’immigration clandestine de dix personnes à partir de la plage de Sidi Ghiles (Ouest de Tipasa) a été mise en échec, mardi à l’aube par les services de la police judiciaire de la sureté urbaine de Sidi Ghiles, a-t-on appris auprès de sources relevant de la sureté de wilaya.
Il s’agit de 10 jeunes, âgés entre 20 et 40 ans, activant dans un réseau de traite d’êtres humains, en les aidant à passer illégalement vers l’autre rive de la Méditerranée, à partir des côtes de Tipasa, dont particulièrement les plages d’El Beldj (Chenoua), Cherchell, SidI Ghiles, Hadjeret Ennous, Gouraya, Damous et Messelmoune, a-t-on ajouté de même source.
Cette opération a été rendue possible grâce à l’exploitation d’informations ayant permis, selon la même source, l’interpellation, aux environs de 3h du matin, des jeunes en question en flagrant délit de tentative d’immigration illégale, à bord d’une petite embarcation de pêche au niveau d’une plage à Sidi Ghilès.
Trois parmi ces jeunes ont été arrêtés, sur place, avant l’interpellation du reste de la bande, au nombre de sept, après d’intenses recherches, avec la saisie de leur embarcation, du moteur, et du nécessaire du voyage, qu’ils s’apprêtaient à embarquer avec eux.
Les mis en cause dans cette opération seront présentés, dans les deux prochains jours, devant le parquet de Cherchell, pour les chefs d‘inculpation de «constitution d’un réseau de traite de personnes», et «tentative d’immigration clandestine», est-il signalé de même source.