Ça y est, l’équipe nationale est dans le vif du sujet après avoir bouclé les deux stages préparatifs pour la Coupe d’Afrique des nations 2019 (21 juin – 19 juillet) en Egypte. Hier soir, les « Fennecs » ont pris quartier dans le luxueux hôtel Royal Maxime Palace sis au Caire. Ça sera leur lieu de séjour pendant la messe continentale.

Doha – Beyrouth puis Beyrouth – Le Caire, c’était l’itinéraire des «Verts» en partance de la capitale qatarie. Pas de vol direct car l’espace aérien entre le petit Emirat gazirest l’Egypte est fermé comme conséquence de la crise du Golfe. Bien que l’avion affrété pour la sélection fût spécial, faire l’arrêt au Liban était obligation. Une escale fictive mais les choses véritables commencent pour l’EN puisqu’elle est désormais sur les lieux où se déroulera la compétition africaine dont le lancement se fera ce vendredi avec Egypte – Zimbabwe à 20h00.
Après une première partie de la préparation, du 3 au 8 juin derniers, au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa, les « Fennecs » se sont rendus au Qatar pour amorcer la seconde et ultime étape à Doha. Un intervalle marqué par les deux joutes amicales contre le Burundi, le 11 juin, et le Mali cinq jours plus tard.
Bilan du séjour qatari : la fameuse exclusion du stage de Haris Belkebla pour comportement inapproprié, l’arrivée d’Andy Delort, le préparateur physique (Alexandre Dellal) qui jette l’éponge, et le match nul face aux Burundais (1/1) ainsi que le succès rassurant (3/2) acquis au détriment des Maliens.

Quatre jours d’adaptation
La maladresse de Belkebla n’a pas vraiment déteint sur le groupe qui a bien réagi dans la foulée. Elle a été vite oubliée. Surtout que la venue de Delort a réussi à l’éclipser.
« L’accueil qui m’a été réservé par mes camarades m’a beaucoup touché. C’est grâce à eux que j’ai pu vite m’adapter au groupe. Ils m’ont reçu comme un frère, et je tiens à les remercier ainsi que l’ensemble du staff. Franchement, cet accueil m’a fait chaud au cœur », a souligné le sociétaire du Montpellier HSC. Il a même été buteur en dépit du maigre temps de jeu auquel il a eu droit dimanche lors du test malien.
Une fois dans l’écrin hôtelier cairote, les coéquipiers d’Adam Ounas, qui a repris les entraînements après un repos forcé de 5 jours après une blessure à la cheville, devront prendre de nouveaux repères.
Sur le plan climatique, c’est plutôt les mêmes données qu’à Doha. Peut-être avec un peu plus de chaleur.
La première sortie officielle des Verts dans la poule « C », que complètent le Sénégal et la Tanzanie ainsi que le Kenya, sera face à ce dernier. Elle est fixée au 23 juin à venir à 21h00 (heure algérienne).
Les poulains de Djamel Belmadi, sélectionneur d’ « El-Khadra », auront quatre jours pour fondre dans l’atmosphère au Caire afin d’aborder la première sortie dans les meilleures dispositions et éviter les mauvaises surprises.