Le Centre d’études diocésain (Les Glycines) accueillera dans son espace, le samedi 22 juin, de 11h à 13h, la troisième journée d’étude intitulée «Comment devient-on chercheur ?», organisée par Yasmine Baghbagha. Dans la présentation, il est précisé qu’après «la réussite des deux journées d’étude» sur le même thème, le Centre accueille les enseignants-chercheurs, doctorants et candidats au master «inscrits à la formation de ‘Méthodologie et analyse du texte scientifique’». L’objectif de cette rencontre est «d’ouvrir un espace d’échange où le chercheur aura la possibilité de confronter sa propre expérience avec d’autres, d’évoquer les obstacles rencontrés d’un point de vue méthodologique et théorique, d’exposer sa problématique, son positionnement scientifique et l’état de sa recherche», indique-t-on dans la présentation. Des rencontres telles que celle-ci permettent aux universitaires de prendre connaissance des différents travaux qui se font dans le domaine de la recherche, d’approfondir leurs thèmes en les confrontant aux débats et discussions. Ce qui est précieux et inestimable pour un chercheur, d’autant que des rencontres de ce genre (un cadre pour exposer et débattre de son travail) sont peu nombreuses. La journée d’étude débutera à 11h avec les allocutions d’ouverture, suivi d’une communication (puis d’un débat) de Benadouda Younes de l’Université de Batna, intitulée «Initiation à la géomatique études et création d’une solution SIG WEB pour la gestion intégrée d’un parc national». Le programme prévoit également une communication suivie d’un débat de Khiar Ghezala de l’Université Alger 2, intitulée «La prévention contre la drogue» (spécialité sociologie). Par ailleurs, et pour rappel, la deuxième Journée d’étude sur ce thème («Comment devient-on chercheur ?») a eu lieu le 19 mars dernier et avait concerné les disciplines de l’histoire, la sociologie et la philosophie.
R. C.