A l’occasion du concert unique de l’artiste Kendji Girac, qui se déroulera le 27 juin prochain à 20H30 au Théâtre de verdure d’Alger, Keral Productions, la boîte événementielle organisatrice du concert, annonce qu’un quatrième point de vente des billets du spectacle inédit a été ouvert, suite à la forte demande des fans du chanteur.

En effet, suite au fort démarrage de la mise en vente des billets qui a débuté jeudi dernier, dans trois points de vente, en l’occurrence l’Agence Revoyages (Alger-Centre Didouche-Mourad) et au niveau des Agences Djezzy de Bir Mourad Raïs et du Centre commercial de Bab Ezzouar, les organisateurs annoncent que «pour répondre aux nombreuses demandes, nous ouvrons un nouveau point de vente à Sidi Yahia » au niveau de la librairie L’Arbre à Dires.
A propos de l’initiative de l’organisation de ce concert et du choix de Kendji Girac, Farid Benlagha, directeur de Keral Production, nous déclare que pour les choix des artistes «on fonctionne beaucoup au feeling. On analyse ce que les Algériens apprécient et on tente de monter des opérations qui sont réalisables. Kendji était une volonté depuis plusieurs années. Nous avons dû longuement travailler pour rendre sa venue possible, car il s’agit d’une grosse production, qui nécessite des moyens et une logistique importants ».
Kendji enthousiasmé de venir en Algérie
Notre interlocuteur ajoute, à propos des conditions qui ont permis que ce concert puisse voir le jour : «Je dispose de très bons rapports avec l’artiste et son management. Kendji avait très envie de venir. Son manager a des liens étroits avec l’Algérie. Donc nous étions sur un terrain très favorable. » Concernant le choix du Théâtre de verdure d’Alger pour l’organisation de ce concert unique, Farid Benlagha nous explique qu’«il s’agit d’un des lieux les plus intéressants en période estivale pour un concert visant un large public. Le site est beau, avec une bonne capacité ». Il précise : «J’ai déjà produit quatre concerts là-bas. Il s’agit donc d’un site que nous connaissons bien et nos rapports avec l’établissement Arts et Culture sont excellents et faits de confiance.» Le directeur de Keral Production souligne à propos du nombre et des prix des billets qui sont «à partir de 3 000 DA » : « Nous suivons les consignes d’Arts et Culture pour la jauge. Nous avons aussi deux catégories de tarif, avec un carré or proche de la scène. » Pour rappel, après deux années où il a interrompu ses tournées pour se consacrer à la sortie de son troisième album « Amigo », Kenji Girac, disque de Diamant, renoue avec la route et la scène pour une nouvelle tournée, intitulée « Amigo Tour», qui va sillonner toute la France et fera une escale à Alger. Cet escale algéroise est rendue possible grâce Keral Productions et au soutien de partenaires tels que Djezzy partenaire majeur, la compagnie Aigle Azur et Sofitel d’Alger Hamma, précisent les organisateurs de ce concert.

« Travailler sérieusement pour contenter le public »
Dans un contexte socio-économique certains répètent souvent qu’il n’est pas aisé d’organiser des événements artistiques et culturels, faute de soutien de sponsors, interrogé sur sa réussite, Keral Productions a trouvé des sponsors et aussi organisé des spectacles qui affichent souvent complet, démontrant une véritable demande de la part du public algérien et surtout de la part des jeunes, qui suivent leurs idoles grâce aux réseaux sociaux. Farid Benlagha a produit depuis plus de dix ans de nombreux événements et spectacles en Algérie, notamment ceux de David Guetta, Diams, Stromae, Rilés… et récemment les quatre shows complets à l’Opéra Alger « Alger mon Humour » avec notamment Nawel Madani, et le premier spectacle de l’humoriste Haroum en Algérie. Ils expliquent à propos de l’apport des sponsors pour le spectacle de Kendji Girac qu’«avec Aigle Azur nous entretenons des rapports depuis de très longues années. La confiance est excellente. Et ils savent que nous faisons attention à toujours proposer de belles opérations, rentables pour l’image de la compagnie. Dans une certaine mesure, c’est aussi le cas avec le Sofitel d’Alger. Financièrement, cet événement n’a pu se monter qu’avec le concours de Djezzy, sponsor majeur.
Ce fut un travail de plusieurs mois afin de conclure ». Sur l’apport du sponsor majeur de l’événement, «la marque a été tout de suite séduite par le projet. Mais Djezzy prend beaucoup de précaution, et impose des règles strictes pour s’engager. Nous avons su répondre à ces demandes et nous sommes très heureux de compter sur une marque aussi importante à nos côtés», indique-t-on. Concernant le secteur de l’événementiel et l’organisation de spectacles en Algérie, le premier responsable de Keral Productions nous déclare : « Je pense que ce secteur pourra se développer si d’autres acteurs s’impliquent et s’imposent de travailler sérieusement pour contenter le public. Ce secteur a parfois souffert d’opérations mal ficelées. Il faut séduire le public par de belles opérations et les sponsors suivront. C’est la clé de la réussite pour ce secteur. »