Par Rabah Rachid
L’affaire dite « El Bouchi » va encore faire tomber des têtes au sein de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Après l’ex-patron de la police de la wilaya d’Alger, Noureddine Berrachedi, qui a été placé sous mandat de dépôt le 3 juin dernier par le juge d’instruction du Tribunal de Blida, c’est au tour de certains de ses subordonnés d’être écroués. L’enquête menée sur une partie des activités de Kamel Chikhi, dit «El Bouchi », n’a pas tardé à entraîner dans son sillage d’autres hauts gradés de la police. Il s’agirait, notamment, du chef de la police judiciaire d’Alger (SWPJ) ainsi que d’un officier de la brigade économique et financière. Pour rappel, limogé le 4 juillet 2018 par l’ex-Directeur général de la Sûreté nationale, Mustapha Lahbiri, l’ex-chef de Sûreté de wilaya d’Alger, Noureddine Berrachedi, avait fait l’objet de persistantes rumeurs ayant trait à sa proximité avec Kamel Chikhi en prison depuis plus d’un an, mais dont le procès tant attendu n’a pas encore eu lieu. Au mois de mai dernier, il avait comparu pour l’affaire des conservateurs fonciers, mais pas celle de la cocaïne. L’affaire Kamel «El Bouchi» n’a pas encore livré tous ses secrets…