Le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, a affirmé lundi à Béchar (dans un discourd reoris surble site web du ministère de la défense ) la « priorité aujourd’hui » consiste à « accélérer » l’élection d’un président de la République dans les « délais possibles constitutionnellement et acceptables dans le temps », soulignant que « ces délais ont atteint aujourd’hui leur limite ». « Nous ne nous lasserons jamais de dire que la priorité aujourd’hui consiste à accélérer l’élection d’un président de la République dans les délais possibles constitutionnellement et acceptables dans le temps », a déclaré Gaïd Salah qui effectue une visite de travail et d’inspection en 3e Région Militaire à Béchar, précisant que « ces délais ont atteint aujourd’hui leur limite et il appartient aux Algériens fidèles à leur patrie de trouver maintenant, la voie la plus efficace pour y aboutir ». Il a dans ce cadre souligné que l’organisation des élections présidentielles dans « les brefs délais et dans les meilleures conditions de transparence et de crédibilité constitue un élément fondamental que requiert la véritable démocratie à laquelle ne croient pas, malheureusement, certains adeptes de la surenchère politique et idéologique qui considèrent les élections comme un choix plutôt qu’une nécessité ». « C’est là le summum du paradoxe intellectuel et politique, car il n’y a guère de démocratie sans élections libres et intègres, sauf si la démocratie signifie s’enliser dans le bourbier de la cooptation », a-t-il fait remarquer.