Le juge d’application des peines près le Tribunal de Bir Mourad Raïs (Alger), a prononcé, lundi, une peine de 6 mois de prison ferme assortie d’une amende de 50.000 DA, à l’encontre de l’homme d’affaires Ali Haddad, poursuivi pour faux et usage de faux. Le juge a également prononcé une peine de deux mois de prison avec sursis assortie d’une amende de 20.000 Da à l’encontre du deuxième accusé de cette affaire, en l’occurrence Hassan Boualem, Directeur du Centre national de production des titres et documents sécurisés d’El Hamiz. Pour rappel, les accusés pourront se pourvoir en appel, contre le jugement prononcé à leur encontre aujourd’hui lundi, durant les 10 prochains jours. Les deux accusés avaient été entendus, le 3 juin dernier, sur les accusations d’obtention indue de documents administratifs pour Ali Haddad et de délivrance indue de documents pour Hassan Boualem. Le parquet avait requis une peine de 18 mois de prison ferme à l’encontre des deux accusés assortie d’une amende.

Plus de détails dans nos prochaines éditions