Une superficie de 72 hectares de récoltes a été ravagée par le feu durant la période allant de la fin du mois de mai à juin a enregistré la direction de la Protection civile de Sidi Bel Abbès. Un bilan alarmant, identique à celui enregistré le long de la saison estivale de l’année 2018, selon le chargé de la communication de la direction de la Protection civile, qui sollicite les agriculteurs à plus de vigilance et à prendre toutes les précautions avant et au cours de l’opération de moissons-battages, afin d’éviter les dégâts et réduire les pertes. Selon ce dernier, les incendies qui s’étaient déclenchés au niveau des cultures ont ravagé 15 hectares de blé et 57 hectares d’orge, et ce malgré la sensibilisation des agriculteurs sur les mesures à prendre et la conduite à tenir au moment de l’opération de moissons-battages, entre autre la dotation de la moissonneuse de son cache-flamme pour éviter les étincelles qui déclenchent les incendies, d’une citerne d’eau, d’un extincteur et de laisser une bande de sécurité de 5 mètres entre le terrain cultivé et la chaussée et une distance similaire pour les terrains agricoles mitoyens à la voie ferrée. Après la moisson, il est recommandé de retourner le sol. Selon le chargé de la communication de la Protection civile, ses éléments avaient organisé un exercice de simulation d’un feu de récolte pour apprendre aux fellahs comment utiliser l’extincteur et minimiser les dégâts au début du déclenchement de l’incendie et avant l’arrivée des pompiers. Si ces conseils étaient suivis, aucun feu ne serait survenu, précise-t-il. Pour une saison estivale sans incendie et afin de préserver le massif forestier, les services de la Conservation des forêts de Sidi Bel Abbès ont élaboré un plan de lutte contre les feux de forêt. Il consiste en l’installation de 11 postes de vigie au niveau des zones forestières et la mobilisation de 47 agents saisonniers pour l’alerte précoce aux départs du feu, de 9 véhicules d’interventions rapides et d’un camion citerne et créé des ateliers. Ils ont également installé des comités au niveau des 52 communes et des 15 daïra et 48 comités de riverains pour assurer une meilleure coordination des opérations de lutte et la prévention des feux de forêt, la sensibilisation, l’alerte et la première intervention sur les foyers des feux naissants durant l’été. La Conservation des forêts a réalisé des tournières de 800 et 500 Km sur les bordures de routes et lancé trois chantiers de réalisation d’établissements des travaux forestiers, qui s’engageront pour lutter contre d’éventuels feux de forêt. n