Des dizaines de fonctionnaires issus de différentes directions de la Fonction publique ont organisé, mercredi dernier, un sit-in devant le siège du contrôleur financier en signe de protestation contre le retard mis dans le versement des salaires, primes et allocations. « Ce retard excessif qui se répète souvent nous pénalise », dénoncent les manifestants qui pointent du doigt la gestion du contrôleur financier, en citant le laxisme et la négligence. Cet état de fait est une autre contrainte imposée par le contrôleur financier au personnel de la Fonction publique, alors que tous les documents afférents à toute opération de payement sont effectués par les administrations, s’inquiètent les manifestants. En plus du retard flagrant dans le versement de nos salaires et de nos primes, le contrôleur financier a bloqué depuis longtemps le versement des allocations familiales, voire même des années pour de nombreuses situations, déplorent d’autres manifestants. Ils ajoutent que même des entrepreneurs ne sont pas épargnés par la gestion opaque du contrôleur financier. Tout en réclamant le versement sans délais de leurs droits, qui se trouvent bloqués, les manifestants interpellent le wali pour imposer une gestion transparente et efficace du contrôleur financier jusque-là décriée par les salariés de la Fonction publique et également par les entrepreneurs.