A la faveur du Hirak, et à l’instar des sièges des APC de Aïn Fettah (Fillaoucène), Aïn Youcef (Hennaya), Oued Lakhdar (Aïn Tellout) et Remchi qui ont été tour à tour murés par des citoyens, la commune de Aïn Fezza (daïra de Chetouane), située à 15 km de Tlemcen, subira le même sort ce mardi 11 juin. Les protestataires dénoncent l’incurie du P/APC et ses fausses promesses quant à la régularisation des dossiers relatifs à l’habitat rural. A ce titre, ils ont demandé à prendre langue directement avec le wali pour lui exposer leurs préoccupations. Suite aux doléances des habitants, une commission relevant de l’inspection générale de la wilaya a été dépêchée in situ à l’effet d’évaluer la gestion de cette commune, croit-on savoir. Dans ce sillage, des habitants du village frontaliers de Chebikia (commune de Maghnia) ont coupé ce jeudi la RN35 pour protester contre le chômage, suite à l’éradication du trafic du carburant, et réclamer la réouverture de la frontière terrestre algéro-marocaine (postes de Boukanoune et Akid Lotfi). Par ailleurs, les employés de l’agence Anem ont observé un sit-in au siège d’Imama (Mansourah). Parmi les revendications des travailleurs figure l’amélioration des conditions socioprofessionnelles liées au salaire et au travail.E. H. T.