Trafic de drogue, violence contre les biens et les personnes, infractions économiques et financières et sécurité routière sont au menu du bilan de mai dernier. Plusieurs personnes, impliquées dans les affaires relatives aux infractions à la législation des stupéfiants et substances psychotropes, ont été neutralisées par les services concernés de la Sûreté de wilaya.

Au total, ce sont 21 affaires qui ont été traitées, mettant en cause 31 personnes. Quinze d’entre elles ont été présentées au parquet et 10 ont été placées en détention préventive. Un autre individu impliqué dans ce trafic a été placé sous contrôle judiciaire et 3 autres ont été cités à comparaître, alors qu’une personne a été laissée en liberté provisoire. Une douzaine de dossiers judiciaires ont été ficelés et transmis au Parquet. Ces affaires entrent dans le cadre du bilan des activités du mois de mai de la Sûreté de wilaya de Tizi Ouzou. Au chapitre des affaires relatives aux crimes et délits contre les personnes, coups et blessures volontaires, menaces et injures, etc., les services de la police judiciaire ont traité 96 affaires, mettant en cause 125 personnes, dont 20 ont été présentées au parquet, 1 a été mise en détention préventive, 18 ont été citées à comparaître et 1 a été laissée en liberté provisoire. Quatre-vingt-sept dossiers judiciaires ont été transmis à la justice. S’agissant des affaires relatives aux crimes et délits contre les biens, atteinte aux biens, vols simples et dégradation, les mêmes services ont eu à traiter 45 affaires, mettant en cause 25 personnes dont 10 ont été présentées au Parquet, 5 ont été mises en détention préventive, 5 ont été citées à comparaître et 38 dossiers judiciaire ont été transmis au Parquet. Quant aux affaires relatives aux crimes et délits contre la chose publique, ivresse publique et manifeste, conduite en état d’ivresse, outrage à corps constitué, il a été traité 19 affaires impliquant 25 personnes dont les dossiers judiciaires ont été transmis à la juridiction compétente. Au volet relatif aux infractions économiques et financières, les mêmes services ont eu à traiter 20 affaires impliquant 20 personnes.
Quatre d’entre elles ont été présentées au Parquet, une a été placée en détention préventive, 3 ont été laissées en liberté provisoire. Dix-sept dossiers judiciaires ont été transmis au Parquet. Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte contre la criminalité urbaine, 254 opérations coup-de-poing ont été initiées durant la période considérée, ciblant 385 points, quartiers sensibles, lieux publics, cafés maures, marchés, gare routière et chantiers de construction où 3 387 personnes ont été contrôlées, 41 d’entre elles ont été présentées au Parquet pour divers délits, à savoir 5 pour port d’armes prohibés, 11 pour détention de stupéfiants et psychotropes, 9 faisant l’objet de recherche, 1 pour séjour illégal et 15 pour autres délits. Ces opérations se sont soldées par la mise en détention préventive de 3 personnes. En matière de sécurité publique, le service a recensé 46 accidents de la circulation qui ont causé un décès et des blessures à 49 personnes. Mille quarante-huit contraventions ont été dressées et 176 contrôles et interventions ont été effectués qui se sont soldés par le retrait de 181 permis de conduire. n