Les bonnes nouvelles s’enchaînent pour Andy Murray. L’Ecossais, qui va reprendre la compétition en double au côté de Feliciano Lopez au Queen’s la semaine prochaine, est de plus en plus optimiste quant à un retour en simple. Il pourrait même intervenir cette saison si l’on en croit l’intéressé dans des propos relayés par le Daily Mail hier. Si l’ancien numéro 1 mondial ne se met pas de pression, l’heure de la retraite ne semble pas avoir encore sonné pour celui qui a disputé face à Roberto Bautista Agut son dernier match sur le circuit au 1er tour de l’Open d’Australie en janvier.
«J’espère que je pourrais rejouer en simple cette année, a-t-il confié. Je ne me mets pas de délai pour y arriver parce que je suis juste assez content de ce que je suis capable de faire maintenant. Si je suis capable de reprendre après Wimbledon ou pour l’US Open, ce serait génial, mais je ne pense pas que ce sera le cas. Vraisemblablement, ça prendra un peu plus de temps.» Quatre mois et demi après son opération à la hanche, Murray ne ressent plus aucune douleur et fait des progrès constants dans sa rééducation et à l’entraînement.
Un retour en simple
à l’automne ?
Capable de reprendre le chemin des courts sur le circuit ATP en double, il voit désormais plus loin. «Je me suis déjà entraîné en simple quelques fois, notamment avec Frances Tiafoe la semaine dernière à Wimbledon. J’ai fait des exercices de simple avec lui et mon coach. J’ai fait des séquences de quatre à six coups, mais pas encore de longs échanges. Je n’ai pas joué de set d’entraînement contre Frances, mais j’espère que ça viendra après Wimbledon. Il y a quelques semaines, je frappais seulement la balle face à d’autres joueurs mais j’étais plus statique», a-t-il dévoilé.
Et si le Britannique effectuait son grand retour lors de la tournée asiatique ou les derniers tournois indoor à l’automne ? L’hypothèse prend de plus en plus de relief, pour son plus grand bonheur et celui de tous ceux qui avaient été émus par sa détresse à Melbourne.
Canoë-kayak : Le vice-champion olympique 2012 contrôlé positif au turinabol
Le Lituanien Evgeny Shuklin, vice-champion olympique de canoë-kayak en C1-200 m aux Jeux olympiques de Londres-2012, a été disqualifié pour dopage à la suite de la réanalyse de ses échantillons, a annoncé mercredi le Comité international olympique (CIO).
Triste nouvelle pour le canoë-kayak. Le vice-champion olympique des Jeux Olympiques de Londres 2012, Evgeny Shuklin, a été contrôlé positif au turinabol, un stéroïde anabolisant, a annoncé hier le Comité international olympique. Le céiste lituanien aujourd’hui âgé de 33 ans, a ainsi été disqualifié suite à la réanalyse de ses échantillons.
Vice-champion olympique derrière l’Ukrainien Youri Cheban, Shuklin, également triple médaillé de bronze aux Mondiaux, avait devancé le Russe Ivan Shtyl. L’Espagnol Alfonso Benavides avait pris la 4e place tandis que le Français Mathieu Goubel avait terminé 7e. Shuklin avait devancé Goubel lors de la 1re demi-finale.
Le CIO avait annoncé début novembre que de nouvelles réanalyses d’échantillons des JO-2012 étaient en cours, faisant «appel aux méthodes scientifiques les plus récentes». Confiées à l’Autorité de contrôle internationale (ITA), elles vont se poursuivre en 2019, alors que le délai de prescription sera atteint en 2020.
Ce programme de réanalyses a permis de révéler plus d’une cinquantaine de cas positifs, et de retirer une vingtaine de médailles des JO-2012, alors que pendant les Jeux, seulement une dizaine de cas positifs avaient été révélés.