Sous le coup d’une suspension par le président de la Fédération algérienne de handball (FAHB), Habib Labane, le secrétaire général de la même instance, Rabah Djellamid, vient de déposer un dossier au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). Cette démarche vise à invalider la dernière AG extraordinaire consacrée aux amendements de quelques règlements des statuts et des règlements généraux. Ceci, en attendant une entrevue avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Abderaouf Bernaoui après son retour de France.

Djellamid a indiqué à Reporters avoir «déposé un dossier lundi dernier au ministère de la Jeunesse et des Sports où j’ai été reçu par le directeur général par intérim, M. Belayat, à qui j’ai expliqué tous les dépassements observés lors de la dernière assemblée générale de la Fédération algérienne de handball ». Le SG de la FAHB a expliqué que l’objet de son recours au MJS « a pour but d’invalider la dernière assemblée générale extraordinaire du 24 mai dernier, suite aux irrégularités constatées lors de son déroulement que je résume en trois points : il y a d’abord le fait que la veille de l’AG, j’ai reçu un mail du président de la fédération relatif à ma suspension. Or, le président de la Fédération n’a pas le droit de me suspendre car c’est contraire aux statuts. C’est le président de la commission de discipline qui pourrait me suspendre à titre conservatoire». « Le deuxième point des irrégularités durant l’AG est le fait de voir des personnes étrangères, non membres de l’AG et qui ont même voté !», fait remarquer Djellamid qui ajoute que « le troisième point est le fait que le président de la fédération ait bafoué les statuts de l’instance fédérale et notamment son article 14 qui stipule que le vote des bilans moral et financier doit se faire à bulletins secrets, et pas à mains levées, comme ce fut le cas ».

« Faux et usage de faux »
De plus, poursuit le SG de la FAHB, «j’ai un autre dossier contre le même responsable de la fédération relatif à des documents frappés du sceau de faux et usage de faux. Et concernant particulièrement la signature des contrats programme de la FAHB. Ces contrats sont signés par le directeur de l’organisation sportive (DOS), Mourad Aït Kaci, alors que ces documents doivent nécessairement et réglementairement être signés par, soit le président de la fédération, soit le Trésorier ou le SG », précise M. Djellamid. D’ailleurs, fait-il également remarquer que lors de l’AG, Aït Kaci est inscrit en sa qualité de DOS mais au ministère il signe en tant que SG !», s’étonne le secrétaire général de la FAHB. Il est utile de rappeler que l’amendement de quelques statuts et règlements généraux ont été adoptés dans un climat ‘’délétère», par les membres de l’assemblée générale de la FAHB, convoqués en session extraordinaire le 24 mai dernier à l’Institut national de formation supérieure en sciences et technologie du sport Abdallah-Fadhel d’Aïn-Bénian (Alger).
Il se trouve que juste avant l’entame des travaux, le secrétaire général, Rabah Djellamid, s’est vu interdire d’assister à l’AG car suspendu récemment par le président de Fédération, Habib Labane. Mais, le concerné a refusé de quitte la salle insistant sur sa présence selon la réglementation en vigueur justifiant que la ‘’sanction’’ n’était pas ‘’réglementaire’’.
Après ces échauffourées, les membres de l’Agex ont finalement donné leur accord pour la participation de Djellamid aux travaux de l’Agex.
Et c’est donc à l’issue des travaux que le SG de la FAHB a contesté l déroulement de celle-ci faisant constater des irrégularités.
Et c’est pourquoi il a donc présenté une demande d’invalidation de cette Agex, lundi dernier auprès du MJS.
Affaire à suivre.