D’une superficie globale de 82 765 ha répartis en 34 759 ha de forêt naturelle, 23 352 ha de maquis et 24 654 ha de reboisement, le patrimoine forestier occupe 13% par rapport à la superficie globale de la wilaya d’Oum El Bouaghi estimée à 618 756 ha. Les principales essences forestières sont le pin d’Alep, le chêne vert et le sapin. Lequel patrimoine est menacé chaque année en saison estivale particulièrement par les feux, d’où la nécessité de sa protection. Dans ce sillage, les services de la Conservation des forêts ont mis en place le dispositif anti-feux de forêt 2019. Les institutions et directions concernées par le dispositif en question ont été saisies pour prendre les mesures adéquates. Il s’agit de la prise en charge du nettoiement des TPF sur les lignes de haute et moyenne tensions traversant l’espace forestier par les services de la distribution de l’électricité, le curage des fossés et le désherbage par les services des travaux publics, alors que les services de l’agriculture réalisent les tournières pour prévenir tout risque d’incendie des champs de céréales et autres, stipulé par l’arrêté de wilaya n° 1486 du 12 mai 2019. Le dispositif, qui a débuté le 1er juin pour s’étaler jusqu’au 31 octobre, comporte une douzaine de comités opérationnels de daïra, 29 autres comités communaux et 38 comités de riverains, le tout chapeauté par le comité opérationnel de wilaya présidé par le Secrétaire général de la wilaya. En outre, des périmètres de sécurité sont mis en place par les services de l’environnement pour les structures localisées à proximité du patrimoine forestier. Les communes, quant à elles, prennent en charge le désherbage dans les forêts urbaines et les espaces verts et le nettoiement des abords des routes et chemins communaux. S’agissant du dispositif proprement dit, la Conservation des forêts a procédé à la mise en terre de 1 230 ha (230 ha de reboisement, 100 ha de repeuplement, 900 ha d’entretien) et l’ouverture de 8 kilomètres de pistes forestières dans le cadre du programme sectoriel 2018. Alors qu’en 2019 il y a eu le lancement de travaux d’assainissement des forêts sur une superficie de 200 ha, l’ouverture de pistes forestières sur 8 km et la réhabilitation de 60 km de piste. Afin d’assurer l’efficacité des 5 postes de vigie, pas moins de 25 travailleurs saisonniers ont été recrutés pour assurer la surveillance et l’alerte immédiate en cas de déclaration d’un incendie de forêt. D’autre part, une douzaine de brigades mobiles avec 26 agents forestiers ont été mobilisés pour assurer la mission de surveillance, d’alerte et de première intervention. Enfin, la wilaya d’Oum El Bouaghi a été choisie cette année pour abriter la colonne mobile de la direction générale des forêts. Cette dernière, dont la mission est l’intervention et le soutien des opérations de lutte contre les feux dans les trois wilayas, compte 24 agents émanant des wilaya d’Oum El Bouaghi, Tébessa, Mila et 8 camions Mercedes de lutte contre les incendies. n