Lancés en 2017 et assurés par le consortium Alstom et Cosider, les travaux de l’extension de la ligne de tramway de Constantine viennent d’aboutir au lancement, lundi, de l’exploitation commerciale de cette ligne qui s’étend sur 7 kilomètres linéaires.

La nouvelle ville Ali-Mendjeli pourra bénéficier de ce moyen de transport confortable, accessible et respectueux de l’environnement, puisqu’il relie à présent la station Zouaghi Slimane (ex-terminus) à l’entrée de la nouvelle ville. Cinq nouvelles stations jalonnent ce nouveau parcours au grand bonheur des citoyens et des étudiants du pôle universitaire de Constantine.
Ce parcours vient s’ajouter à une ligne d’une longueur de 8,1 kilomètres et 9 stations, déjà opérationnelle depuis juillet 2013 et qui va de la station Benabdelmalek-Ramdane, dans le centre-ville de Constantine jusqu’à la cité Zouaghi-Slimane.
«Vingt-quatre tramway Citadis fabriqué par Cital à l’usine d’Annaba ont été livrés et sont prêts à assurer le service», nous a indiqué cette joint-venture spécialisée dans la fabrication du matériel roulant ferroviaire.
«Nous sommes ravis de participer avec nos partenaires à ce projet important qui va permettre aux citoyens de la nouvelle ville Ali-Mendjeli et aux étudiants du pôle universitaire d’accéder à un transport confortable, accessible et respectueux de l’environnement. C’est un tramway adapté à la première ligne et assemblé en Algérie par Cital», a déclaré Mme Chaâb lors du coup d’envoi de cette mise en exploitation. La rame Citadis (modèle de tramway) utilisée pour relier la nouvelle ville à Constantine est d’une longueur de près de 44 mètres et peut transporter 400 passagers à son bord. «Le design du tramway a été choisi afin de refléter l’image Constantine jusqu’à sa nouvelle ville. Des couleurs vertes et blanches, inspirées de la douceur et la fraicheur de la région», indique le fabriquant de tramways. Rappelons que Cital s’occupe aussi de la maintenance du système : le matériel roulant, l’énergie, les sous-stations de traction, les systèmes de télécommunication, signalisation et d’aide à l’exploitation, les équipements de maintenance, ainsi que la billettique. Pas moins de 177 tramways Citadis circulent déjà à Alger, Constantine, Oran, Sidi-Bel-Abbès, Ouargla et Sétif. Par ailleurs, une seconde extension est prévue depuis l’entrée de la nouvelle ville jusqu’à l’université Abdelhamid-Mehri devrait prochainement entrer en fonction. 30 milliards de dinars ont ainsi été mobilisés pour le confort des 40 0000 habitants de la nouvelle ville et des 90 000 étudiants de l’université de Constantine.
Un investissement qui devrait permettre de doubler, voire de tripler le nombre d’utilisateurs du tramway, estimé aujourd’hui à près de 30 000 voyageurs/jour.<