Le Premier ministre, Noureddine Bedoui, s’est retrouvé, depuis quelques jours,  retrouve au cœur d’une histoire d’ «humiliation». Les médias sociaux se partagent une photo (l’image à droite)le montrant aux côtés d’une personne présentée comme le « vice-maire » de la Mecque. La « lecture » effectuée par les internautes était facile à trouver : le premier ministre algérien a été humilié, et l’Etat algérien avec lui, en étant accueilli par de hauts responsables saoudiens.

La vérité n’est pas aussi « simple » que ça. Celui qui a accueilli Noureddine Bedoui est l’Emir Badr Bin Sultan Bin Abdulaziz, vice gouverneur de la province de la Mecque. Il s’agit du petit fils du Roi Abdelazziz ben abderahmane . Il a reçu le représentant d’Abdelkader Bensalah, mais également la grande majorité de tous les Chefs d’ Etats, leurs représentants et Premiers ministres venus participer au double sommet (de la ligue arabe et de l’organisation de la coopération islamique) organisés à Djeddah.

A l’accueil de Béji Caïd Essebsi, présidentde la Tunisie
A l’accueil de Muhammadu Bouhari, Président du Nigéria

A l’accueil de Novruz Mammadov, Premier ministre de la République d’Azerbaïdjan

A l »accueil de Sheikha Hasina, Première ministre du Bangladesh
A l’accueil de José Mário Vaz,, président de la Guinée Bissau

Seulement trois rois (du Bahrein, de la Jordanie et du Koweit) ont été reçus par une autre personne, le gouverneur de la Mecque.
Finalement, s’il y a eu « humiliation », alors elle est partagée par tous les représentants de pays arabo-islamiques. Une image peut en cacher bien d’autres…

@SalimKoudil

19h19 (21): MBZ, et non MBS